Par DDK | 15 Aout 2018 | 932 lecture(s)

El Hachimia

Souaria proteste !

Le quartier Souaria, un des plus anciens de la ville d’El Hachimia, enregistre beaucoup d’insuffisances et accuse surtout un retard de développement par rapport aux autres cités. Parmi les problèmes soulevés par les habitants de ce quartier, figure celui de l’aménagement des voies d’accès. Selon les mêmes habitants, la principale voie d’accès au quartier est impraticable. La route en question est parsemée par des nids de poule et le bitume a subi beaucoup de dégradation. En hiver, des mares d’eau se forment sur la route et la gadoue y est partout. Ce qui complique la circulation pour les automobiles et pour les piétons. En été, la route est poussiéreuse et le passage des véhicules soulève des nuées de poussière. Devant cette situation, les habitants souhaitent l’inscription d’une opération de réfection de la dite voie. L’autre problème signalé dans ce quartier concerne l’éclairage public. Ce réseau, indiquent les habitants du quartier Souaria, est défectueux. A la tombée de la nuit, le quartier est plongé dans le noir rendant difficiles les déplacements. Selon les habitants, cette situation est propice aux actes de vols et autres agressions et favorise l’insécurité. Ce climat fait aussi craindre aux habitants les attaques des chiens errants qui pullulent en ville. Le quartier qui a tendance à s’animer en été surtout dans la soirée, l’est moins qu’avant. Les jeunes du quartier, qui ont pour habitude de veiller jusqu’à tard dans la nuit en cette période estivale, ne s’aventurent pas loin des immeubles d’habitations en raison de l’obscurité et surtout des dangers qui peuvent en découler. De ce fait, beaucoup d’habitants préfèrent s’installer juste en bas des immeubles pour s’adonner à des parties interminables de dominos que de s’éloigner de leurs lieux d’habitation. Selon les habitants, le réseau de l’éclairage demande à être revu de fond en comble. Le quartier n’est pas mieux loti en matière de structures de loisirs. Les habitants confient qu’il n’existe aucun espace de loisirs ou une quelconque structure sportive au niveau de leur quartier. Du coup, la frange juvénile, la majeure composante de la population de ce quartier ne trouve pas où passer le temps et où se distraire. D’où le souhait de voir la réalisation d’un stade matico dans le quartier pour leur permettre de faire du sport et d’organiser des parties de foot. En été, ce genre de structures de proximité est l’unique échappatoire pour les jeunes des cités dont la plupart se trouvent en vacances. Pourtant, expliquent les habitants de ce quartier, beaucoup de cités de la ville d’El Hachimia disposent de terrains de proximité, mais pas celui de Souaria. Situation que beaucoup assimilent à une injustice et une marginalisation du quartier et de sa population par les responsables de la commune. Pour les habitants de Souaria, leur quartier a droit aux projets de développement au même titre que les autres quartiers de la ville. Pour demander leur part du développement et rattraper le retard à Souaria, les habitants du quartier ont protesté mercredi dernier devant le siège de l’APC d’El Hachimia pour attirer l’attention des responsables de la commune sur les insuffisances qu’enregistre leur cité. Une délégation de citoyens a été reçue par les élus et des promesses auraient été données pour remédier à ces problèmes en fonction des moyens financiers et des priorités.

Djamel M.

0