Par DDK | 26 Aout 2018 | 532 lecture(s)

Vallée du Sahel - Projet d’un pont entre Chorfa et Ath Mansour

Au stade des souhaits

C'est un projet que caressent, depuis des lustres, les habitants de la vallée du Sahel de par son importance. Il en est de la réalisation d'un pont qui enjambera l'oued Sahel et reliera les communes d'Ath Mansour et Chorfa. Ce projet, qui est resté en suspens depuis des années, est fortement réclamé par la population des communes précitées en ce sens qu'il permettrait de désenclaver ces localités et de faire un gain précieux en temps et en distance, du moment que ce pont rapprocherait lesdites municipalités à moins de deux kilomètres au lieu de 15 kms via la RN 5 et 15 et vice versa, lequel prend plus que du temps aux automobilistes. «Le projet de réalisation d'un pont entre Ath Mansour et Chorfa qui débouchera d'un côté sur la RN15 et de l'autre côté sur la RN5 est un excellent raccourci pour les automobilistes de la région et même d'ailleurs. Les communes de Chorfa et Ath Mansour, deux localités proches l'une de l'autre, ne sont séparées que par l'oued Sahel. Pourquoi pas ne pas réaliser ce pont pour diminuer considérablement la distance entre les deux localités ? Cela fait des années que nous soumettons ce projet aux autorités, sans pour autant voir sa concrétisation. La construction de ce pont et l'aménagement d'une route qui reliera les deux chefs-lieux municipaux contribuera grandement à l'essor économique de la région du Sahel, surtout que les deux localités sont connues pour leur vocation agropastorale. Vous avez les légendaires vergers de Taghzout à Ath Mansour et les abondantes fermes de Chorfa, lesquelles produisent des fruits et des maraîchages d'une qualité irréprochable en sus de l'huile d'olive. Ce pont contribuera grandement dans l'échange et les transactions agricoles par exemple», préconise un habitant de Taourirt à Ath Mansour. Un autre interlocuteur de Chorfa dira à ce sujet : «La plupart du temps les RN 5 et surtout 15 sont congestionnées, pourquoi donc ne pas réaliser un pont et une route entre Ath Mansour et Chorfa pour désengorger ces tronçons ?», s'interroge-t-il. En attendant le jour où, dans cette région, ce rêve soit réalisé et ce souhait exaucé, les habitants croisent les doigts.

Y. S.

0