Par DDK | 27 Aout 2018 | 1000 lecture(s)

Kadiria

Beggas sans eau depuis trois mois

Les villageois de Beggas, un village situé sur les hauteurs de Kadiria, ont passé cet été sans eau potable.

Selon le maire de Kadiria, Abdenour Khiter, qui s’exprimait à l’occasion d’un conseil de wilaya tenu récemment, ce village n’est pas alimenté en eau depuis plus de trois (03) mois. Pourtant, fait savoir l’édile communal, ce village dispose d’un réseau d’alimentation en eau potable (AEP) réalisé il y a de cela quatre ans et aussi d’une conduite de transport. Mais c’est la ressource qui pose problème. Cette situation de pénurie d’eau, le maire l’impute à une mauvaise gestion de l’approvisionnement. Selon lui, le village est alimenté à partir du système des grands transferts de Koudiat Acerdoune vers les communes du sud de la wilaya voisine de Tizi-Ouzou. Le système en question a été inauguré il y a de cela huit (08) ans, et a consisté en le transfert des eaux du barrage de Koudiat Acerdoune vers les communes de Boghni, Draa El Mizan, Tizi Gheniff et Oudhias. En principe, l’alimentation du village de Beggas se fait à partir de la commune voisine de Tizi Gheniff. Seulement, et durant plus de trois mois, aucune goutte n’a été pompée vers ce village, lui créant ainsi une crise aigue en eau potable. Une situation que les villageois ont très mal vécue. Les villageois ont été donc obligés de recourir au système D pour se procurer le liquide précieux. Certains étaient obligés de recourir à l’achat de citernes moyennant des sommes exorbitantes pour satisfaire à leurs besoins en eau potable. Les villageois ont beau réclamer tout l’été, mais en vain. Pour sa part, et devant les sollicitations des villageois, le maire affirme avoir saisi les services de l’ADE et les responsables de la commune voisine de Tizi-Ghennif, mais sans qu’aucune amélioration ne soit enregistrée. Devant cette situation qui persiste depuis plusieurs mois, l’édile communal a préconisé la révision du système d’approvisionnement en eau de ce village pour qu’il soit mis un terme définitif à la souffrance des villageois. Profitant de la tribune qui lui avait été offerte, Abdenour Khiter a évoqué des problèmes d’approvisionnement en eau des quartiers du centre ville de Kadiria et de ses environs. Pour illustrer ses propos, le maire a cité le cas de la localité de Taktiout où, dira-t-il, une partie des foyers n’est pas alimentée. Tandis qu’une autre partie de la localité est approvisionnée normalement. A ce sujet le P/APC a fait état d’une fuite d’eau survenue depuis une année. Une fuite qui attend toujours des travaux de réparation. Pire encore, la fuite a été à l’origine de la dégradation d’une route récemment goudronné. Le maire a aussi souligné l’existence de beaucoup d’autres fuites d’eau au centre ville. Selon lui, au quartier des martyrs, il y a 3 à 4 fuites d’eau sur le réseau AEP. Des fuites qui sont, d’après lui, à l’origine des problèmes d’approvisionnement en eau au centre-ville de Kadiria. En réponse à ces préoccupations, le secrétaire général de la wilaya, Laardja Cheikh, a soutenu que ces problèmes devraient être solutionnés au niveau local. Mais selon le SG, l’absence de coordination en assemblée élue locale et services de la daïra fait que les problèmes trainent en longueur et s’accumulent au fil des mois. Le SG a donc plaidé pour plus de coordination entre les services de l’APC et ceux de la daïra pour une meilleure prise en charge des problèmes des populations. Djamel M.

0