Par DDK | 30 Aout 2018 | 1472 lecture(s)

Feux de forêts

La wilaya plutôt épargnée

Cet été, la wilaya de Bouira a été épargnée par les feux de forêts. Selon la conservation des forêts de la wilaya, qui a fait tout récemment le point sur la situation, un seul incendie a été enregistré durant cette saison estivale qui tire à sa fin. Cet incendie s’est produit à Ain Bessem et a causé la destruction d’un demi-hectare (0.5 ha) de maquis de forêts. Le conservateur des forêts de Bouira dira que cet été a été clément, comparé à ceux des dernières années et plus particulièrement celui de l’année dernière. Il utile de rappeler que la wilaya de Bouira a enregistré un été 2017 noir, en raison des incendies en série enregistrés entre juin et aout. Certains de ces incendies étaient extrêmement ravageurs et ont causé d’énormes pertes. Dans la région de Lakhdaria, des pertes avaient été enregistrées dans le bétail où des dizaines de têtes d’ovins et de bovins avaient péries dans les flammes. En outre, des dizaines d’hectares plantés d’oliviers avaient aussi été ravagés par le feu. Devant l’importance des dégâts, le gouvernement avait lancé un programme d’indemnisation des éleveurs et des agriculteurs de la région de Maala, une des communes les plus touchées par les incendies. Grâce à ce programme, des éleveurs ont pu renouveler leur cheptel. Le conservateur des forêts de Bouira a évoqué certaines opérations entreprises par ses services en collaboration avec ceux des travaux publics (DTP), des services agricoles (DSA) et des communes. Il a cité le programme d’aménagement des pistes, actuellement en cours aux quatre coins de la wilaya. Il a également souligné les opérations de nettoyage des pistes agricoles. A ce sujet, le conservateur a expliqué que les services de la DTP ont nettoyé 53 kms de pistes sur 155 kms programmés. De leur coté, les communes ont nettoyé 8 kms sur les 77 kms programmés, et enfin les services de la DSA ont procédé au débroussaillage de 14 ha de tissu forestier. Le même responsable a tenu à préciser qu’une campagne de sensibilisation contre les incendies de forets a été lancée sur la période allant du 1 er juin au 15 aout dernier. Des opérations, dira le conservateur des forêts qui visent à prévenir les incendies de forêts et à préserver le tissu forestier.

Dépotoirs sauvages, un facteur à risque

Par ailleurs, le premier responsable du secteur des forêts a relevé un problème délicat représentant, selon lui, un risque permanent sur le tissu forestier. Il s’agit des décharges sauvages et autres dépôts d’ordures. Ce phénomène, dit-il, est parmi les facteurs qui causent le plus de départs d’incendies. Un phénomène qui requiert donc une attention particulière. Il existe des dizaines de dépotoirs sauvages et décharges illicites à travers la wilaya de Bouira. Ces sites sont souvent à la lisière des forêts, ce qui représente un risque permanent de départs de feux. A ce phénomène vient s’ajouter un autre très dangereux ; l’incinération par le feu des déchets ménagers au niveau de certaines décharges. A M’chedallah par exemple, en dépit des risques, le recours à ce procédé est très courant, surtout durant la saison chaude, d’où la nécessité d’interdire le recours à un tel procédé pendant l’été.
D. M.

0