Par DDK | 30 Aout 2018 | 1118 lecture(s)

M'ChEdallah Aménagement d’un marché de gros

Le projet renvoyé aux calendes grecques

Annoncé en grande pompe, l'année dernière, l'aménagement d'un marché de gros, dans l'emplacement actuel du marché hebdomadaire de M'Chedallah, à l'ex-base de vie des chinois, n'a pas eu lieu au grand dam des habitants et des commerçants de la région. En effet, ce projet est tombé à l'eau aussitôt annoncé. Il devait être lancé durant le mois d'avril de l'an dernier pour se tenir chaque lundi, malheureusement, le projet n'a pas été suivi, et son organisation s'est avérée un véritable fiasco. Des sources parlent du "désintérêt" qu'auraient manifesté les marchands du gros des wilayas limitrophes et autres, à ce marché, qui n'a même pas pu se tenir une fois. «C'est bien dommage que le projet du marché de gros n'ait pas été installé à M'Chedallah. Apparemment, il n'a pas intéressé les marchands du gros qui préféreraient peut-être d'autres lieux. S'il avait été aménagé et tenu régulièrement tous les lundis, il aurait servi beaucoup à notre région, d'autant plus que les marchés rapportent beaucoup. Cela aurait boosté l'activité commerciale et économique dans la région», regrette un habitant de M'Chedallah. Ainsi, ce projet qui tenait tant à cœur aux commerçants de la région, notamment du gros, est tombé à l'eau. Pourtant, de nombreux commerçant dans ce créneau, aimeraient écouler leurs marchandises près de chez eux, au lieu de le faire sur d’autres marchés de la région comme celui de Tazmalt (w de Béjaïa). Pour le moment, seul le marché hebdomadaire du détail de M'Chedallah se tient encore tous les mardis. C'est le plus grand marché de la région du Sahel, lequel s'est agrandi énormément ces derniers mois, après un début timide. Traversé par la névralgique RN15, ce lieu des transactions connaît durant sa tenue un fourmillement incessant en sus des innombrables étals de vente dénotant de son importance à l'échelle régionale. Presque tout ce dont ont besoin les ménages s'y vend. Il y existe plusieurs compartiments, où des étals sont tenus par des vendeurs ambulants, lesquels exercent également dans d'autres marchés hebdomadaires de la région, à l'instar de celui de la ville de Tazmalt dans la wilaya de Béjaïa. Ce marché hebdomadaire exige à l’heure actuelle une meilleure organisation et un réaménagement.

Y. S.

0