Par DDK | 3 Septembre 2018 | 452 lecture(s)

El Adjiba

La pénurie d'eau persiste à Agouilal

Les choses ne semblent pas s'améliorer au village Agouilal, situé à 15 km du chef-lieu communal d'El Adjiba. En effet, l'isolement semble être le maître-mot dans cette localité d'environ 1 200 habitants, où le transport de voyageurs manque cruellement. Il faut être véhiculé pour s'extirper de ce problème. Autrement, l'on se résout à faire de l'auto-stop. L'enclavement demeure, donc, un sérieux obstacle pour le développement de ce patelin. Néanmoins, il y a un autre manque qui ne cesse de compliquer la vie aux villageois : la pénurie d'eau potable qui y perdure depuis des lustres. «On peut supporter tous les problèmes et les carences mais le manque d'eau demeure une préoccupation majeure dans notre village. L'eau, c'est la vie, comme on dit. Et dans notre patelin, cette denrée fait défaut, surtout depuis en été. On est obligés, par voie de conséquence, de remplir nos citernes en payant ce service à raison de 1 000 à 1 200 DA. Cela persiste depuis des années ! Les promesses de raccorder notre village aux eaux du barrage de Tilesdit, sis dans la commune de Bechloul, ne sont toujours pas tenues. Les réseaux d'adduction en eau potable au niveau de notre localité sont vétustes et demandent réfection», déplore l'un des habitants du patelin. A signaler que la crise d’eau n’est pas l'unique problème auquel se heurtent les villageois, lesquels évoquent, aussi, des déficits en aménagement urbain, auxquels s’ajoute le problème d’évacuation des eaux usées. Selon les habitants d’Agouilal, à certains endroits du village, il n’existe pas de réseau d’assainissement. Les propriétaires des habitations qui ne sont pas encore raccordées au réseau d'évacuation des eaux usées, se voient obligés d’aménager des fosses septiques avec tous les désagréments et les risques sur la santé que ce moyen représente. L'éclairage public enregistre aussi quelques insuffisances à certains endroits, informe-t-on. Il est utile de signaler que les villageois d’Agouilal ont, à maintes reprises et durant plusieurs années, interpellé les élus locaux sur les insuffisances qu’enregistre leur localité. Ils n’ont eu droit, dénoncent-ils, qu’à de promesses sans lendemain.

Y. S.

0