Par DDK | 13 Septembre 2018 | 777 lecture(s)

Salon de la formation et de l’emploi

Engouement sans précédent des jeunes

Un Salon portant sur le thème de la formation et de l’emploi s’est tenu, de samedi à lundi derniers, au niveau de la Chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Bouira.

Ce salon a permis à l’ensemble des visiteurs de se renseigner sur les diverses formations et offres d’emploi proposées par la wilaya de Bouira. L’occasion a été aussi offerte aux jeunes chômeurs de s’informer, d’un côté, sur les différentes formations proposées et, d’un autre, sur les divers critères exigés pour d’éventuels recrutements, dans 9 domaines diversifiés dans le secteur de l’artisanat. En effet, il n’est pas uniquement question de formations, mais aussi d’emploi, sachant que l’ensemble des communes de la wilaya de Bouira proposent un total 250 postes d’emploi dans ce cadre. Ce salon a été donc une opportunité pour les jeunes demandeurs de travail et les intéressés par la formation professionnelle, qui ont afflué par centaines au niveau de la Chambre de l’artisanat et des métiers, durant les trois jours sur lesquels s’est étalé le salon. La contribution de plusieurs organismes dans le domaine de la formation et de l’emploi a permis de vulgariser certaines formations qui ne connaissaient jusque-là qu’un timide engouement. Dans le même cadre, l’accent a été mis sur l’importance de la formation et de l’emploi et leur apport lucratif tant aux jeunes qu’à la société. Le salon s’est fixé comme objectif principal de créer des contacts et des liens avec et entre des jeunes gens ambitieux, aspirant à concrétiser leurs projets ou tout simplement en quête d’un emploi stable. Sponsorisé par un institut de formation privé, ce salon a connu la participation de plusieurs organismes d’aide à l’emploi avec leurs dispositifs respectifs. «Le but, c’est de faire profiter un maximum de jeunes des opportunités de formations qui se présentent à travers la wilaya de Bouira, aussi bien auprès de nos sponsors qu’avec les différents dispositifs de l’État», indique un des initiateurs de la rencontre. «Encourager le développement de la formation professionnelle et de l’emploi chez les jeunes motivés est devenu tradition pour les pouvoirs publics. L’organisation de ce salon est, justement, d’un apport considérable pour nous, jeunes chômeurs, diplômés ou pas encore. D’ailleurs, les différents stands n’ont pas désempli durant cette manifestation, ce qui nous a permis une meilleure orientation par rapport à la multitude de formations proposées. Ce salon nous a aidés en quelque sorte à faire notre premier pas vers la réalisation de nos projets», se félicite un jeune sans emploi, croisé sur place.

Sarah Madani

0