Par DDK | 20 Mars 2017 | 580 lecture(s)

Ath Vou Youcef Célébration de la Journée nationale des handicapés

Plus de 20 associations présentes

Tiferdoud, un village perché sur une colline culminant à 1 185 mètres d’altitude, relevant de la commune d’Ath Vou Youcef, a célébré, vendredi dernier, la Journée nationale des handicapés. Cette manifestation a été initiée par l’association «Izri», association sociale des handicapés de Tala Amara, relevant de la commune de Tizi-Rached, en collaboration avec le comité du village de Tiferdoud. A souligner que plus de 20 associations des quatre coins du pays ont pris part à ces festivités qui ont eu lieu dans l’enceinte de l’ancienne école du village. Interrogé quant au choix de Tiferdoud, la présidente de l’association «IZRI», expliquera que ce dernier est situé dans une zone stratégique, soit à la sortie de Michelet, et où transitent les habitants des communes d’Akbil, Iferhounène, Illiltène et Imsouhal. «Notre but, c’est de faire connaître notre association dans la région de l’ex-Michelet afin de toucher un plus grand nombre de personnes et les aider à se structurer en associations. Ceci nous facilitera la tâche de la prise en charge des personnes handicapées». Le président du comité du village, pour sa part, dira : «Comme notre village est connu pour son hospitalité, nous ne pouvions tourner le dos à l’association «Izri» qui nous a sollicités pour l’organisation d’un tel événement, d’autant que celle-ci est une association caritative qui travaille au profit des handicapés. Pour nous, refuser d’être solidaires avec cette frange de la société, signifie l’abandon de nos valeurs séculaires et ancestrales caractérisées, entre autres, par l’hospitalité et la convivialité». Et d’enchaîner: «Pour réussir cette manifestation, le village a mobilisé tous les moyens humains et matériels dont il dispose pour apporter un peu de joie à ces personnes handicapées». En revanche, la présidente de ladite association a tenu à énumérer une liste de problèmes auxquels sont confrontés les handicapés, et ayant notamment trait au droit au travail, à la création d’emplois spécifiques à cette catégorie de la société, à l’octroi de pensions, au droit aux soins gratuits, au transport… En outre, elle saisira l’occasion pour solliciter de l’État de mettre en place des taxis aménagés pour les handicapés en fauteuils roulants. Elle déplore, également, la suppression des 6 000 DA octroyés par la DAS à cette frange de la société. D’autre part, la présidente adresse ses remerciements au village Tiferdoud et à l’APC d’Ath Vou Youcef pour l’organisation de cet événement, ainsi que l’APW de Tizi-Ouzou pour ses subventions. La cérémonie commença après les prises de parole successives de la présidente, du président du comité du village et du P/APC d’Ath Vou Youcef qui a déclaré qu’il est «toujours et restera à jamais à côté des handicapés et les portes de sa mairie leurs resteront toujours ouvertes». Ensuite, s’en suivront des récitals de poésie composés par des handicapés et une pièce théâtrale, dont le thème a trait aux personnes à besoins spécifiques. Après une collation à midi, les troupes Idbalène et la troupe musicale Imghan Ouzeka ont régalé les présents et 16 diplômes de reconnaissance ont été remis à des personnes handicapées. La Journée a été clôturée avec un gala qui a vu la participation de divers chanteurs, dont Rabah Ouferhat, Hamid Mebarki, Ahcène Aït Zaïm, mais également Rosa, une chanteuse de la région en fauteuil roulant qui a d’ailleurs été fortement applaudie. Cependant, il faut noter que l’ouverture des festivités a débuté après le dépôt d’une gerbe de fleurs sur le monument des martyrs, pour célébrer le cessez-le feu de 19 mars 1962.

Madjid A.

0