Par DDK | 19 Juin 2017 | 533 lecture(s)

Formation professionnelle

L’UGTA monte au créneau !

À quelques jours de la fin de l’année scolaire dans les centres de formation professionnelle, l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), à travers sa fédération de la formation professionnelle de Tizi-Ouzou, a entamé une série d’actions de protestation. Ceci en vue de réclamer l’amélioration des conditions de travail dans les différents centres de la wilaya. Après une réunion, tenue le 25 du mois passé, une journée de grève a été observée le 5 juin dernier. La protestation a été suivie par une grande partie des adhérents à ce syndicat. «Les conditions de travail sont une de nos préoccupations majeures, on souffre de beaucoup de manques, et c’est le moment ou jamais de revendiquer nos droits légitimes. Certaines de nos camarades sont victimes de pratiques inexpliquées de la part de quelques directeurs qui pensent que les établissements qu’ils dirigent sont leurs propriétés personnelles. Tous ces facteurs, ainsi que bien d’autres, sont à l’origine de ce mouvement», affirme un des initiateurs de la protesta, fonctionnaire dans un centre. Une réunion s’est, par ailleurs, tenue le 13 juin dernier pour évaluer la réussite des actions initiées. Les membres du conseil estiment que cette action a connu un large suivi de la part des adhérents à travers un communiqué diffusé à la fin du conclave. «Le conseil se réjouit de l’engouement né de cette journée pour l’adhésion à l’organisation. Il adresse de vifs remerciements et une salutation syndicale aux centaines de travailleurs qui ont marqué un arrêt de travail pour construire une solidarité agissante,» pouvait-on lire sur le document.

Djaffar Ouigra.

0