Par DDK | 19 Juin 2017 | 511 lecture(s)

Tizi-Ouzou Les corps communs reviennent à la charge

Le SNCCOPEN interpelle la DE !

Le bureau fédéral du SNCCOPEN de la wilaya de Tizi-Ouzou a tenu une assemblée générale samedi dernier.

Le conclave a regroupé les délégués de la majorité des daïras. La réunion a été présidée par M. Hallou Mohamed Arezki et s’est déroulée dans les locaux des œuvres sociales. Plusieurs points inscrits à l’ordre du jour ont été discutés. Le président du Syndicat a passé en revue ces éléments, très attendus par l’ensemble des ouvriers, qui «lutteront jusqu’à la satisfaction de leurs revendications, qui passent par plusieurs préoccupations essentielles à la vie socioprofessionnelle de cette catégorie de travailleurs de l’éducation». Ils exigent : «l’annulation des articles 19 et 22 du statut général de la fonction publique, concernant les ouvriers vacataires. Et revendiquent l’ouverture des statuts particuliers pour les catégories 08/04». Le syndicat redemande à madame la ministre «la révision de l’article 9 de la décision 19/01 concernant les œuvres sociales qui exclut le SNCCOPEN de la gestion des O.S. et demandent l’ouverture de deux postes permanents au sein de la commission de wilaya et nationale». La durée des remboursements des œuvres sociales est également débattue par le conseil fédéral, qui demande sa prolongation. La demande d’un siège est remise aussi sur le tapis par le SNCCOPEN. Le problème des logements de fonctions est à l’ordre du jour. Le SNCCOPEN interpelle la direction de l’éducation quant aux logements de fonctions encore occupés, alors que d’autres travailleurs attendent un logement qui revient de droit aux concierges par exemple et qui en sont dépourvus.

M. A. Tadjer.

0