Par DDK | 13 Septembre 2017 | 1618 lecture(s)

AÏN ZAOUïA Le maire avertit

“Les fonctionnaires risquent de ne pas être payés!”

En attendant l'aide financière demandée au service de la wilaya, la commune de Ain Zaouïa ne pourra pas, à son assemblée de 15 élus, voter son budget supplémentaire. «La commune ne pourra pas ajuster son budget en raison de la diminution des recettes et l'augmentation des dépenses de fonctionnement», affirme M. Haddadi maire de la localité. Première conséquence de ce déséquilibre, qui toucherait toutes les communes de la daïra de Draâ El-Mizan, selon lui, le non payement des salaires des fonctionnaires. Les retenues salariales lors de l'adoption du budget primitif ne dépassaient pas les huit mois, ce qui a entrainé la recherche d'une subvention d'équilibre de l'ordonnateur. Même les autres engagements financiers ne pourront pas être tenus tant le BS ne serait pas approuvé, à savoir tout ce qui est inhérent aux nouveaux engagements de la municipalité en matière de dépenses diverses, nécessaires pour assurer son bon fonctionnement. La nouvelle politique de l'Etat, consistant à réguler les dépenses publiques et à arrêter certaines dotations financières comme c'est le cas de la moins value fiscale qui aurait causée un déséquilibre budgétaire, ces deux dernières années. «La forte masse salariale, les missions de service public qui incombent aux communes tels le transport scolaire et la gestion des services nécessiteraient des recettes à même de répondre à ces besoins», ajoute le maire. Pour le moment, avant l'expiration du mandat, même si tous les engagements en terme des dépenses prévus au budget primitif ont été tenus, notamment les dépenses obligatoires, le budget complétant l'exercice est plus que nécessaire pour plus de visibilité dans la gestion. Tout compte fait, les déficits constatés étaient prévisibles et la saignée continuera si rien n'est fait pour redresser la fiscalité locale à même d'assurer des ressources propres aux communes. L'on attend toujours du côté des APC les réformes annoncées par les pouvoirs publics.

Ramdane. L.

0