Accueil Tizi Ouzou Le 12S se fait rare

Boghni

Le 12S se fait rare

1464

Les citoyens de la commune de Boghni se sentent lésés par les services de l’état civil qui enregistrent un manque en imprimés du 12S (acte de naissance spécial). Ainsi, les nombreuses demandes effectuées par la population locale demeurent en attente. En effet, ce document reste impératif dans la constitution des dossiers de demande du passeport biométrique et/ou de la carte nationale d’identité. «Tout ce qui se dit, à travers les médias, concernant l’amélioration des services de l’état civil des différentes communes, ne prend pas écho à Boughni, rien n’a changé», fulmine un citoyen de la localité, qui se voit obligé de faire la demande de ce document dans une autre commune. Certes, l’APC pourrait justifier la pénurie des libellés du 12S par la forte demande et qui ne serait pas suivie d’une dotation importante en imprimés par la wilaya. Reste que les services compétents devraient trouver inopinément des solutions pour palier à ce problème. Vu l’importance des actes de naissance enregistrés dans cette commune dépassant largement le cap de 100 mille, en plus de l’accroissement de la population au chef-lieu, il serait impératif de mettre en place un dispositif efficace pour répondre aux besoins de la population estimée à plus de 30 milles habitants. Du côté des agents de l’état civil, cette situation les contraint tout autant que les citoyens. Aussi, ils sont soumis aux pressions et mécontentements des demandeurs qu’eux mêmes qualifient de « légitime ». À signaler enfin, que la commune de Boghni ne tarderait pas à mettre en service un nouveau bloc administratif dont la vocation principale serait d’améliorer les conditions d’accueils des citoyens.

Ramdane L.