Par DDK | 12 Octobre 2017 | 1534 lecture(s)

Aït Yahia Moussa Lycée Mohamed Moussaoui et CEM base 5

Des élèves en proie à l’insécurité

Les lycéens d’Aït Yahia Moussa fréquentant le lycée Mohamed Moussaoui, ainsi que les collégiens du CEM base 5 sont confrontés, quotidiennement, à l'insécurité en allant rejoindre leurs établissements respectifs situés en retrait de la ville, dans un massif forestier.

Ainsi, leurs parents ont de tout temps exprimé leur inquiétude à ce sujet. «Nos filles sont harcelées par des délinquants qui se postent aux heures d'entrée et de sortie devant ces deux établissements. Ils les embêtent et parfois même des rixes éclatent entre les extras et les élèves de ces deux établissements», nous répond un parent dépité qui nous a appris qu'une action allait être organisée pour dénoncer cette insécurité. Même l'association des parents d'élèves (APE) avait, à maintes fois, soulevé cette question, en vain. Il est à noter que dans ce chef-lieu communal n'existe aucune structure de sécurité. «Si au moins la sûreté urbaine était mise en service, les policiers feraient des rondes de ce côté-là pour dissuader ces voyous à roder au tour de ces établissements scolaires», estime une source proche de l'APC. En début de semaine en cours, le maire, M. Said Bougheda accompagné du président de l'APE du lycée ont pris rendez-vous avec les responsables de la direction de l'éducation. «Nous n'avons aucun moyen pour lutter contre ce fléau», nous dit le maire. Et de nous confier : «j'ai décidé d'ériger un portail à l'entrée des deux établissements et une loge. Mais, il nous faudra des agents de sécurité qui devraient être présents dans cet endroit, c'est pourquoi nous avons sollicité les responsables de l'académie. En effet, nous avons eu l'accord de principe à ce sujet. Nos interlocuteurs nous ont appris que justement un concours sera organisé incessamment pour le recrutement d'agents de sécurité. Il nous a été demandé de communiquer cette information aux jeunes d'Ait Yahia Moussa qui voudraient postuler pour ces postes». Tout le monde souhaite que cette initiative soit concrétisée afin d'atténuer un tant soit peu cette insécurité qui prend de plus en plus d'ampleur.

Amar Ouramdane

0