Par DDK | 13 Mars 2018 | 1147 lecture(s)

Timizart

Ibdache marque le Nwal

Le village Ibdache, dans la commune de Timizart, a organisé le week-end dernier, une grande waâda à laquelle ont pris part des milliers de convives venus de tous les coins de la région. Cet événement local, appelé communément Nwal n Taddart, est une tradition ancestrale profondément ancrée dans l’esprit des villageois, avec laquelle ont-ils décidé de renouer, cette année après une longue coupure. Le rituel, qui consacre les valeurs de solidarité, d'entraide et de partage entre les membres de la communauté, est jalousement sauvegardé par la population locale en dépit de toutes les adversités et les changements des temps qui passent. Cette louable initiative est à l’origine l’œuvre d’un groupe de jeunes bénévoles qui ont eu l’ingénieuse idée de rassembler toutes les énergies positives du patelin, afin de «redonner vie» à ce dernier et le sortir de la léthargie. Leur entreprise fut entamée par des travaux de nettoyage et d’embellissement des placettes et ruelles de la bourgade. Au bout de quelques semaines de travaux, les initiateurs ont décidé d’organiser une grande waâda, en invitant l’ensemble des habitants de la commune de Timizart et d’ailleurs. Les préparatifs ont commencé près d’une semaine avant l’événement avec la collecte des dons et des contributions. Les femmes se sont impliquées avec la préparation du couscous. À l’occasion, un beauf et dix-sept moutons ont été sacrifiés. Les invités d’Ibdache, venus des quatre coins de la wilaya, ont été conviés au traditionnel repas, un couscous aux légumes et à la viande, organisé au niveau de la placette du village dans une ambiance festive, conviviale et empreinte d’une grande piété. «Cette waâda a été l'occasion de rassembler les familles, les voisins et les amis. Un moment de partage autour d'un repas pour rendre hommage à nos ancêtres qui ont fait la fierté de notre village», déclare un organisateur. Cette tradition festive et caritative est notamment marquée par des prières collectives pour la paix et la stabilité dans le monde entier. Comme le veut la tradition, l’événement a duré jusqu’à la nuit tombée avec une veillée de Lekhwans. Venus des villages voisins, les fidèles se regroupent pour réciter le coran dans un climat de communion, priant pour le renforcement des liens spirituels.
Oulagha Ahmed

1.00