Par DDK | 16 Mai 2018 | 1118 lecture(s)

DRAA EL-MIZAN - Dépistage du cancer à l’EPH Krim Belkacem

201 femmes auscultées

La promesse donnée par le président de l'association A-Rahma d'aide aux personnes atteintes du cancer, M. Mahmoud Ouazar, lors du 3e séminaire national du dépistage du cancer qui a eu lieu le 28 avril dernier au lycée Ali Mellah, a été tenue.

Il s'agissait d'une vaste opération de dépistage des cancers notamment du sein et du col de l'utérus. En effet, les 11 et 12 mai derniers, cinq professeurs du CMPC d'Alger ont effectué un déplacement jusqu'à l'hôpital Krim Belkacem où des femmes ont été auscultées et ce pour prévenir de cette maladie dangereuse qui fait de nombreuses victimes chaque année dans le monde et dans notre pays. «Cette opération a été vulgarisée durant toute la semaine. En plus de l'affichage, nous avons procédé à du porte à porte. Même les imams étaient de la partie», dira le président de l'association. Il est à souligner que durant ces deux jours de dépistage le service de gynécologie où est implantée la cellule de cytologie où se font les frottis (FCV) a été pris d'assaut. «Nous avons eu au total 201 femmes venues de toute la région. Elles ont été auscultées par des spécialistes. 156 d'entre elles ont subi le test de dépistage du cancer du sein et 45 autres celui du cancer du col de l'utérus. Ce sont ces deux cancers qui touchent la femme», ajoutera-t-il. De leur côté, les spécialistes ont apprécié non seulement l'organisation parfaite de l'opération mais aussi l'engouement des femmes venues se faire dépister. «Vraiment, nous avons senti que ces femmes sont très conscientes. C'est la preuve que les deux séminaires organisés ici ont eu le résultat escompté. Et c'était ça l'objectif», nous confiera l'un des cinq professeurs. Le passage de cette équipe de spécialistes dans cet hôpital a été couronné par une formation donnée au personnel du service de la cytologie. «C'est un acquis. On a pu aussi faire une passerelle entre la cellule de cytologie et du CMPC d'Alger. C'est une opération fructueuse sur tous les plans», expliquera, par ailleurs, M. Mahmoud Ouazar qui a tenu, non seulement à remercier ces professeurs pour cette mission accomplie, mais aussi le directeur de l'hôpital qui a ouvert les portes de l'établissement à cette initiative et a donné un appui à l'équipe médicale. «Notre credo est d'accompagner tous les malades qui viennent nous demander de l'aide. On n'a pas besoin d'autre chose que la collaboration des autorités locales et celle de la santé, afin de lutter contre cette maladie du siècle», conclura M. Ouazar.
Amar Ouramdane

0