Par DDK | 18 Juillet 2018 | 1056 lecture(s)

Boghni

Des eaux usées sur la RN30

Au lieu-dit Tighilt Laâbid, des eaux usées se déversent à ciel ouvert sur la chaussée de la RN30 reliant Boghni à Draâ El-Mizan. L'absence d'un réseau d'assainissement dans cette zone d'extension urbaine, relevant de la commune de Boghni, et la prolifération des fosses septiques sur un petit périmètre sont à l'origine de cette situation tant déplorée, qui dure depuis un peu plus de 6 mois. Arrivées à saturation, les fosses ne sont pas vidées, en dépit des interventions de l'ONA, dont les moyens sont limités pour pouvoir venir à bout des eaux usées, dégageant des odeurs nauséabondes sur une large étendue de la route. L’APC de Boghni, par le biais de ses services d'hygiène et techniques, se sont déplacés sur place en compagnie des services de l’hydraulique de la daïra, pour établir un constat sur l'état des lieux. Ce constat devra être suivi par des mesures d'urgence pour épargner tout risque MTH aux riverains et même aux usagers de la RN30, notamment en cette période des grandes chaleurs. Du côté de l’APC, une fiche technique dépassant les 8 millions de dinars a été remise à la direction des ressources en eau de la wilaya de Tizi-Ouzou, pour une éventuelle prise en charge de ce problème, avec la réalisation d’un collecteur de plus de 1,200 km. L'objectif escompté à travers ce projet important, que la collectivité ne peut pas prendre en charge sur son budget, est d’y raccorder les centaines d'habitations situées à Azaghar-Ouest.
Merzouk Haddadi.

0