Par DDK | 22 Juillet 2018 | 1343 lecture(s)

AÏN ZAOUÏA - PCD 2017

Cinq projets de revêtement de routes enfin relancés

Avec un retard de plus de deux ans, des opérations d'aménagement et de revêtement de routes, dans la commune d’Aïn Zaouïa, ont été relancées dernièrement.

Ces projets ont été inscrits dans le cadre de la première tranche des plans communaux de développement de 2017. Il s'agit, entre autres, des revêtements en béton bitumineux de la route menant vers le hameau Meziani et de la voie d'évitement de la RN30, en passant par les villages Azib Chikh et Tizi N' Tedelest. Pour celles-ci, les décaissements et les aménagements ont été achevés, en attendant la pose du bitume sur plus de 2 km. Les autres projets concernent les villages de Boumahni, dont l'état des routes nécessite une réhabilitation, notamment suite au passage des conduites du réseau du gaz naturel. Ainsi, pour un montant avoisinant plus 9 millions de dinars, les principaux axes vers le village Aït Maâmar, Aït M'Hamed et Aït Saïd Oumhamed, ainsi qu'un petit tronçon routier à Tizi Ameur sont retenus dans le plan d’action de l'APC. Attribués à des entreprises, des projets similaires, revêtant une importance particulière, restent, en revanche, toujours en instance d'exécution, notamment la partie du chemin communal qui traverse le centre de Boumahni, dont l'état de dégradation avancée ne cesse de susciter l’ire des milliers d'usagers qui le desservent quotidiennement. Au village Bouakache, le chemin menant vers le lieu-dit Tansaout est devenu impraticable. Un projet de son revêtement, qui remonte à l'année 2014, a été inscrit. Mais la réalisation de l’opération a été entravée par des travaux d'assainissement et du gaz. Cela dit, rien n'empêche l'installation des chantiers pour espérer une meilleure consommation financière de ces projets, à l'actif de l'ancien exécutif. A signaler que tous les projets accordés dans le cadre des PCD 2018 sont en suspens, en l'absence de budgétisation des décisions portant inscription de nouvelles opérations. Celle-ci est tributaire du vote de la majorité par l'Assemblée de la commune ou d'une décision de la tutelle.

Merzouk Haddadi

0