Par DDK | 22 Juillet 2018 | 983 lecture(s)

Aït Yahia Moussa

La bibliothèque communale bientôt équipée

Le lancement du projet de la bibliothèque communale, au chef-lieu d’Aït Yahia Moussa, avait quelque peu tardé en raison de nombreuses difficultés, particulièrement sur le plan financier. Il avait ainsi fallu attendre l'intervention du wali pour que les travaux soient enfin achevés. Toutefois, l’on déplore l’absence de certains équipements de base, à savoir le chauffage et la climatisation. «Dès notre installation à la tête de l'APC, nous avons suivi les fiches techniques établies par l'ancien exécutif. C'est en bonne voie. D'ailleurs, les commissions d'évaluation sont intervenues pour régler ce problème», dira le maire Rabah Hamitouche. Et de poursuivre : «Nous souhaitons que tout soit prêt d'ici la fin de l'année. Cet équipement est indispensable pour le chef-lieu de notre commune où il n’y a pas beaucoup de structures pour accompagner les lecteurs, notamment les collégiens et les lycéens». L’on soutient que la directrice de la culture s’est engagée à répondre favorablement aux doléances des maires, en ce qui concerne la dotation des bibliothèques municipales des moyens nécessaires à leur fonctionnement. «Vraiment, on s'ennuie beaucoup. À part les journaux, on ne trouve rien d’autre à lire d'autant plus que les livres coûtent chers. On attend donc que cette bibliothèque ouvre ses portes», dira un retraité de l'éducation. Un étudiant fera part de son inquiétude quant à la mise en service de cette structure, lieu de savoir. «Les étudiants et les lycéens n'ont pas où préparer leur examen et leur mémoire de fin d’étude», notera-t-il. Par ailleurs, les citoyens de cette municipalité espèrent que le projet de la crèche communale, à l'arrêt depuis des années, sera relancé incessamment. «Dans notre commune, il n'y a pas d'assiette foncière. L’ancienne APC a tout de même pu dénicher ce site, situé près des logements squattés. Mais aujourd'hui, on voit que la carcasse est utilisée pour d'autres fins parce que le projet est à l'arrêt. Qu'attendent les responsables pour le relancer?» regrette un riverain. D’aucuns à Aït Yahia Moussa estiment que ces deux structures sont indispensables pour les citoyens de cette municipalité.

Amar Ouramdane

0