Par DDK | 22 Juillet 2018 | 1621 lecture(s)

Aïn El Hammam

La pastèque seul fruit de saison «bon marché»

Parmi les fruits considérés «bon marché», c’est incontestablement la pastèque qui tient le haut du pavé sur le marché d’Aïn El Hammam, comme à travers les autres marchés de Kabylie d’ailleurs. Mais bien qu’affichée, ces derniers jours, à trente, voire vingt cinq dinars (25 DA) le kilo, les consommateurs ne se bousculent pas pour en acheter. Pourtant en période de fête où elle est servie, d’habitude comme dessert, les prix devraient être revus à la hausse par les commerçants. La disponibilité du fruit en abondance au niveau des fermes explique sans doute un peu cette baisse des prix. Il y a aussi cette campagne (vraie ou fausse ?) sur les réseaux sociaux dénonçant l’arrosage des champs de pastèques avec des eaux usées. Pour liquider son stock, un marchand ambulant proposait il y a deux jours des pastèques, non au kilo, mais à 120 dinars la pièce sans parvenir à s’en débarrasser entièrement. Cependant, les autres fruits tiennent toujours la côte. Nous pensons au melon cédé à cent vingt dinars le kilo ou le cantaloup entre cent et deux cents dinars la pièce. La pomme, comme la nectarine oscillent, suivant la qualité et le calibre, entre cent et deux cents cinquante dinars. La pèche de qualité ne descend pas à moins de deux cents dinars. Si le client a un choix diversifié, il doit, pour satisfaire ses papilles gustatives, payer le prix fort. En guise de dessert, on en est réduits parfois à proposer du yaourt aux invités faute de banane qui, à la faveur de la demande, se négocie à trois cents dinars le kilo.
A.O.T

0