Par DDK | 26 Juillet 2018 | 1549 lecture(s)

Résultats du baccalauréat

Amraoui Hanane meilleure moyenne de Draâ El-Mizan

Au lycée Ali Mellah, même si les résultats de certaines filières ne sont pas satisfaisants, à l'exemple de ceux de la filière gestion et économie, les responsables de cet établissement trouvent que le taux de réussite de 64, 41% est acceptable. Ce lycée arrive en deuxième position après le lycée d’Ain Zaouia au niveau de la daïra de Draâ El-Mizan qui compte cinq établissements du secondaire. Cependant, dans cet établissement, la filière mathématique est sortie du lot avec un résultat de cent pour cent. Ce sont justement deux candidates de cet établissement qui obtinrent les deux premières places de la daïra. Il s'agit d’Amaraoui Hanane avec une moyenne de 17,40/ 20 talonnée de près par sa camarade Kamélia Terkmani avec un 17,21/20. «Le fait d'avoir eu les deux meilleures élèves de la daïra est déjà excellent comme résultat. N'était la mauvaise performance des élèves de la filière gestion et économie, nous serions parmi les premiers lycées de la wilaya. Il ne faut pas oublier le climat dans lequel s'est déroulée l'année scolaire. On est quand même satisfaits», estimera de son côté un des membres de l'établissement. Pour le père de Hanane, c'est un grand honneur que sa fille soit classée première au niveau de toute la daïra entre près de 1500 candidats. «C'est un honneur pour moi, pour la famille, pour l'établissement, pour ses professeurs, pour tout le personnel de l'établissement et pour toute la daïra», dira le père, professeur de langue française dans ledit établissement. Hier, Hanane, Kamélia et les autres lauréats dont la moyenne dépasse 17 sur 20 seront honorés au niveau du théâtre Kateb Yacine de Tizi-Ouzou. A rappeler que cette lauréate a fait un parcours scolaire sans faille depuis sa première année primaire jusqu'à sa troisième année secondaire. «Elle n'a presque pas descendu au-dessous de 16/20 depuis sa première classe jusqu'à sa terminale, même si la filière mathématiques est le plus prisée par les garçons», notera un autre professeur. Il est à noter que le lycée Ali Mellah de Draâ El-Mizan qui fêtera bientôt ses cinquante d'existence, a souvent été en haut du tableau du classement. Plusieurs générations de différentes régions y ont été formées, des Ath Ouacifs, Ouadhias jusqu'à Tizi-Gheniff, sans oublier les élèves qui lui venaient d'Alger, de Bouira et de Boumerdès accueillis en régime d'internat.

Amar Ouramdane

0