Par DDK | 29 Juillet 2018 | 829 lecture(s)

Frikat

Ath Sidi Maâmar, un model d’organisation

S'il y a un comité de village dans cette commune à prendre en exemple, il n'est autre que celui d'Ath Sidi Maâmar. En effet, ce village est un modèle en matière d'organisation. «Nous tenons à nos traditions ancestrales, à savoir, la solidarité, l'entraide, l'application du règlement de la Djemaâ», nous confiera un membre du comité de ce village. «Dans notre village, le volontariat n'est pas sporadique, mais quotidien», dira M. Arezki Ghezali, un autre membre actif du comité du village. Effectivement, les habitants du village sont si organisés que durant toute l'année, des opérations de nettoyage se font pratiquement chaque jour. «Pour le nettoyage, pour l’exemple, nous avons un programme. Pour chaque vendredi, la liste des volontaires est affichée en début de semaine. Ce sont des groupes allant jusqu'à une dizaine de personnes, selon la tâche à accomplir », ajoute notre interlocuteur. Il évoquera aussi l'entretien de l'oliveraie du village : «Nous avons greffé pas moins de deux cents oléastres. Les jeunes oliviers commencent déjà à produire les premières olives. D'ici une dizaine d'années, nous aurons une grande oliveraie que nous louerons et l'argent de la récolte sera versé à la caisse du comité». A Ath Sidi Maâmar, l'on a appris que ce village disposait de terres et d’oliviers. «Nous mettons en valeur nos terres à chaque fois que cela est possible», dira-t-il encore. Ce village disposant de terres qui furent des dons depuis des années, n’a pas de problème de terrain pour accueillir toutes sortes d’infrastructures. On a recouru à ces terrains pour construire la mosquée du village sur un rez-de-chaussée surélevé d'un étage, et ont mis à la disposition de l'APC une assiette foncière pour la réalisation d'une aire de jeux. «Tous les travaux de construction de la mosquée sont l’œuvre du comité», soulignera un autre membre dudit comité. Durant le mois de Ramadhan, un tournoi de football a été organisé par ce comité en collaboration avec les jeunes du village sur ce terrain. Par ailleurs, les enfants n'ont pas été en reste puisque le premier juin dernier, une kermesse et des jeux divers ont été organisés pour cette catégorie. Par ailleurs, dans ce village, deux fontaines ont été aménagées par les villageois ainsi qu'une conduite d'eau. A Ath Sidi Maâmar, la fête du Mouloud Ennabaoui est chaque année célébrée dans l'ancienne mosquée, avec un repas pour plus de deux mille personnes. «Nous tenons toujours à nos traditions. Notre comité est sur tous les fronts et avec la solidarité, on peut tout faire. Il suffit de savoir canaliser nos efforts et être à l'écoute des citoyens», conclura de son côté le président du comité. Ce comité est cité comme exemple par les autorités locales en matière d'organisation et de prise en charge des menus problèmes quotidiens. L'idée de participer au concours du village le plus propre de la wilaya mûrit doucement dans ce village qui, au vu de son potentiel humain et organisationnel, a toutes les chances de figurer au moins en haut du classement.

Amar Ouramdane

0