Par DDK | 29 Juillet 2018 | 936 lecture(s)

Draâ El-Mizan

Opération collecte de sang

De plus en plus de campagnes de collecte de sang sont enregistrées à Draâ El Mizan, notamment en cette période estivale pour parer au manque de cet élément vital trop demandé. Après la collecte organisée à l'occasion de la célébration de la journée nationale du don de sang et d’autres durant le mois de Ramadhan, où de nombreuses pochettes ont été obtenues, une autre collecte a été organisée, avant-hier (vendredi) à l’EPH de la ville, pour renflouer les banques de sang. Dès neuf heures du matin, le service de la prévention et d’épidémiologie, sis en face de la mosquée Ali Mellah du centre-ville, a ouvert ses portes aux donneurs. «C'est une collecte ordinaire. Comme vous savez, en période estivale, nous avons besoin de beaucoup de sang. Dernièrement, nous avons même mené une collecte à la polyclinique de M'Kira», nous répondra le chef de service du PTS de l'EPH. «Nous avons reçu durant la matinée à peu près une quinzaine de personnes, en dépit de la chaleur. Après auscultation des donneurs, nous avons pu procéder à la collecte. Ce sont des bénévoles réguliers de groupes sanguins différents. Comme c'est la période des grandes vacances, l'affluence n'a pas été importante, nous expliquera-t-elle. En fin de journée, l'on a appris qu'on a obtenu une trentaine de pochettes. «Parfois, quand on manque de sang, on va jusqu'à Tizi-Ouzou pour satisfaire la demande devenue trop grande en été. Le nombre de pochettes collectées est satisfaisant, quand on sait qu'une pochette sauve trois vies humaines», conclura notre interlocutrice. Pour cette dernière, il ne faudrait pas perdre de vue que tous les donneurs sont répertoriés et sollicités si l'urgence l'impose. A noter que l'hôpital Krim Belkacem situé au carrefour de trois wilayas (Tizi-Ouzou, Bouira et Boumerdès) est souvent sollicité par les patients des communes limitrophes.

A. O.

0