Par DDK | 30 Juillet 2018 | 763 lecture(s)

Boudjima

Le chemin communal dégradé

La route reliant le chef-lieu de la commune de Boudjima, à l’Est, à son versant Ouest, Tarihant, est actuellement dans un piteux état. Refait pourtant il y a deux années, ce tronçon a montré des signes de délabrement moins d’une année après la fin des travaux. Aujourd’hui, à certains endroits, le passage d’un véhicule nécessite de se mettre en première. Les premiers tracas pour l’usager s’annoncent au niveau du chef-lieu, devant le lycée. Sur les abords de la route, le goudron est tout abîmé, mettant le conducteur dans l’obligation de circuler au milieu de la chaussée. Cette obligation crée des embouteillages à toutes les heures de la journée, surtout le jour du marché. Une fois cet endroit dépassé, le conducteur retrouve un peu de liberté d’accélérer sur une chaussée néanmoins rétrécie sur deux à trois kilomètres, avant de retrouver un autre lieu où la route est très dégradée. A Takhamth n Ldjir, village limitrophe de Tarihant, un endroit à Ilmathen est devenu légendaire par les dommages qu’il cause aux véhicules. Un affaissement a provoqué l’émergence d’un double dos-d’âne géant. Jusqu’à présent, les citoyens de la commune et les passagers en général se demandent ce qui empêche la commune de procéder à une réparation. Cependant, le plus grand dommage se situe à la frontière entre les deux communes de Boudjima et Makouda. Au lieu-dit Laïnsar, la route est quasiment impraticable. Les usagers de cet axe, qui l’empruntent pour rejoindre la ville de Tizi-Ouzou et Alger, vivent le même cauchemar, étant contraints de slalomer pour éviter un nid-de-poule par-ci ou une grevasse par-là. L’état dans lequel se trouve cette route, qui relie deux communes limitrophes, renseigne on ne peut plus clair sur l’absence de coordination et d’intercommunalité. Les APC, même issues d’un même parti comme à Boudjima et Makouda, peinent dramatiquement à se concerter pour trouver des solutions aux problèmes communs que vivent les citoyens d’une même daïra.

Akli N.

0