Par DDK | 31 Juillet 2018 | 767 lecture(s)

Béni Yenni

La réfection de la conduite principale d’AEP lancée

Les travaux de réparation de la conduite principale d’eau potable, desservant la commune de Béni Yenni, ont été lancés il y a quelques jours. Cette opération n’est que la première étape de l’opération de réfection de cette conduite, truffée d’avaries depuis plusieurs années. D’après une source, c’est une enveloppe financière de près de deux milliards et huit cents millions de centimes qui a été allouée par la direction des ressources en eau, ex-hydraulique, à la première étape de ce projet, qui porte sur la refonte de 800 mètres linéaires en tuyaux de fonte de diamètre 800 et 1 000 mètres en tuyaux de même diamètre mais en PEHD. La seconde tranche prévue pour la finalisation de la deuxième étape du projet, qui portera sur la réhabilitation de 1 800 mètres linéaires de réseau, est de l’ordre d’un 1 milliard et 800 millions de centimes. Notre source précisera que la conduite sera réceptionnée d’ici 20 jours et les travaux de réhabilitation s’étaleront jusqu’au lieu-dit Virage, connu sous le nom de «Torna uqermud», se trouvant à quelques centaines de mètres du carrefour «La tranchée». Les multiples fuites, retapées à plusieurs reprises, sont dues au fait que le réseau AEP de la région est de type PN20, soit non conforme aux normes requises, lesquelles exigent un réseau en PN40. La même source explique que la pression de l’eau provoque des perforations au niveau des tuyaux, qui ne peuvent résister longtemps sans éclater. A signaler que cette conduite d'eau a été réalisée et mise en service à la mi 90, et la tuyauterie utilisée avait été récupérée de… Boussaâda. A signaler qu’au niveau de la commune, il n'y aurait aucune trace ni archive de ce projet, réalisé en 1996 et inauguré par M. Belayat, ministre de l'Hydraulique de l’époque, rapporte-t-on. La réalisation de ce projet, portant, en sus de cette conduite, deux stations de refoulement, avait coûté la bagatelle de 460 000 000 DA, précisera-t-on encore. C’est un projet qui avait été inscrit par le chef de daïra et la DEC en 1994 pour remplacer l’ancienne conduite, qui avait été ramenée d’Oued Rabta, pour la somme de 10 000 000 DA. Notons, par ailleurs, que durant la matinée de dimanche dernier, une énorme fuite a été constatée au niveau du réseau AEP. Il a été procédé à sa réparation le soir de la même journée.

M. A. B.

0