Par DDK | 7 Aout 2018 | 1036 lecture(s)

Aït YAHIA MOUSSA - Lycée Mohamed Moussaoui

La réhabilitation de la cantine prise en charge

De nombreuses délégations se sont déplacées vers le lycée Mohamed Moussaoui d’Aït Yahia Moussa depuis le 5 juillet dernier, jour du déclenchement d’un feu à l'intérieur de la cantine ayant causé d’énormes dégâts, notamment au plafond.

Après plusieurs constats, une enveloppe financière a été dégagée pour restaurer le réfectoire. Avant-hier, une commission présidée par le secrétaire général de la direction de l'éducation nationale s'est rendue sur les lieux. «Cette cantine sera prise en charge avant la rentrée scolaire. Les travaux de réhabilitation seront entamés dès jeudi prochain. L'entreprise qui exécutera les travaux a été désignée», confiera M. Rabah Hamitouche, en sa qualité de maire. Ainsi donc, les lycéens retrouveront leur cantine dans son état initial dès le premier jour de la rentrée, fixée au 6 septembre. «Il faut la livrer avant le jour J parce qu'elle est indispensable pour le bon fonctionnement du lycée», dira une source proche du lycée. A rappeler qu'au petit matin du 5 juillet dernier, un feu s’était déclaré dans ce réfectoire suite, croit-on savoir, à un court-circuit déclenché dans un véhicule garé à proximité de la cantine. Par ailleurs, nous avons appris que la rentrée scolaire se prépare déjà au niveau des écoles primaires. «Comme chaque année, nous profitons des vacances scolaires pour mener des opération de réfection au niveau de toutes les écoles. Nous avons seize établissements. Il est question de travaux de peinture, de changement de vitres, du remplacement des poignets des portes et du nettoyage permanent des sanitaires», dira à ce propos une source proche de l'APC. Dans un autre registre, l'heure est à la préparation des trousseaux scolaires. Comme toutes les communes de la wilaya, Aït Yahia Moussa a bénéficié d’une subvention de 170 millions de centimes pour acquérir les fournitures scolaires qui seront distribuées aux enfants nécessiteux. Sur un autre plan, les responsables locaux mettent à jour la liste des transporteurs conventionnés avec l'APC pour assurer le transport scolaire des collégiens, des lycéens et même des élèves du primaire. «C'est une grosse tâche. Nous avons plus de deux mille élèves à transporter quotidiennement chaque jour de leurs villages vers le lycée du chef-lieu communal et ceux de Draâ El-Mizan, concernant les élèves de Tafoughalt, et les collégiens à transporter vers les CEM du chef-lieu communal et ceux des villages. Près de deux milliards de centimes sont dépensés chaque année pour assurer cette mission parce que notre parc roulant est vétuste (…)», soulignera notre deuxième source. A noter que cette commune ne souffre d'aucun manque en matière d’infrastructures scolaires. Elle dispose d'un lycée, pouvant accueillir jusqu'à mille élèves, de quatre collèges d'enseignement moyen et de seize écoles primaires, toutes dotées de cantines scolaires à l'exception d'une ou deux d'entre elles.

Amar Ouramdane

0