Par DDK | 12 Aout 2018 | 1079 lecture(s)

Mechtras

Le maire interpelle Algérie-Télécom

Le chef-lieu de la commune de Mechtras accuse un grand retard dans le domaine des télécommunications, en l'absence de programmes pour permettre l’accès aux nouvelles technologies de la communication. Le président de l'APC, M. Omar Cheballah, n'a pas caché son mécontentement du «manque d'intérêt affiché par les responsables du secteur, notamment devant l’impératif de doter le centre urbain d'un autre poste MSAN et de l'extension du réseau de la fibre optique». À cet effet, le chef de l'exécutif communal a adressé une demande officielle au directeur d'Algérie-Télécom, sollicitant l’importance de mener une étude et l’inscription d’un projet d'extension du réseau téléphonique au profit des quartiers Ihsnaoune et Alma N'dinar et la cité Pascal. D’après le premier magistrat de la commune, sa missive demeure sans réponse. En dépit de l’apport d’un tel projet pour la commune qui enregistre une forte demande sur cette commodité, le chef-lieu n’est doté que d’un seul poste et d'un rayon de couverture en fibre optique très limitée. Quant au village d'Aït Imghour, constitué de presque la moitié de la population de la commune, l'accès à Internet a été rendu possible grâce à l'installation d'une antenne 4 GLTE, en attendant la généralisation de la fibre optique à travers tous les patelins. Sur un autre registre, la commune attend toujours le lancement du projet de rénovation du réseau téléphonique vers l'agence postale du chef-lieu et celle d'Aït Imghour. À signaler enfin que la commune de Mechtras est traversée par un réseau haut débit de la fibre optique, qui a fait l'objet de rénovation il y a maintenant plus de 2 ans.

M. H.

0