Par DDK | 13 Aout 2018 | 1130 lecture(s)

Aghribs

Un réservoir d'eau pour Houbli

La commune des Aghribs relevant de la daïra d'Azeffoun, au Nord-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou, issue du dernier découpage administratif de 1984, est l’une des plus pauvres malgré qu’elle dispose de potentialités qui peuvent lui permettre de sortir du sous-développement. Située à quelques encablures du littoral, cette commune s’étale sur une superficie de 65 km², pour une population estimée à 15 000 âmes répartie sur 16 villages. «Les rentes de la commune sont très minimes et l'enveloppe financière allouée dans le cadre du plan communal de développement (PCD), au titre de l’année 2018, est répartie selon les urgences à travers les villages de la commune. Le village Houbli, par exemple, situé à 5 km à l'ouest du chef-lieu communal, a bénéficié d'un projet de construction d'un réservoir d'eau d'une capacité de 100 m3, dont les travaux de réalisation sont arrivés presque à terme. Un projet tant attendu par les habitants de cette contrée, qui souffrent du manque d'eau depuis longtemps», a souligné le président de l'assemblée populaire communale, M. Amirouche Messis. En effet, ce projet de réservoir permettra, à coup sûr, aux citoyens du village de retrouver un nouveau souffle et réduire les pénuries d’eau potable qu’ils endurent, notamment en ces temps de chaleurs torrides. Aussi, il facilitera la tâche aux services de l’ADE (Algérienne des eaux) quant à la distribution équitable et fiable de cette matière vitale. À noter que d'autres projets «d’urgence» sont également en cours de réalisation dans différents villages, entre autres, l’assainissement, gabions, dallage des accès, comme celui d'Ichekaven à l'ouest du chef-lieu communal.

A. Iber

0