Par DDK | 14 Aout 2018 | 1066 lecture(s)

Aïn El HaMmam - Secourisme

Journée de sensibilisation à Aït Ziri

Le village d’Aït Ziri, dans la commune d’Aït Yahia, a abrité, samedi dernier, une journée de sensibilisation sur le secourisme, au niveau du foyer de jeunes de la localité. Initiée par Rabah Benyounes, un jeune villageois, et Flora Timsiline, une jeune formatrice en secourisme, la rencontre a regroupé de nombreux habitants venus assister aux activités programmées. Pour la réussite de l’événement il a été prévu une exposition composée de manuels, de photos et de dépliants sur le thème du secourisme. Les activités qui s’étaient déroulées au foyer de jeunes avaient commencé vers dix heures, par des démonstrations de gestes de sauvetage et la conduite à tenir lors d’accidents ou de catastrophes naturelles. Le public a, par ailleurs, suivi une séance pratique de simulation de divers cas de personnes dans la détresse, exécutée par des secouristes. Une conférence a été, par la suite, donnée par Nait Megdoud Nafa, un formateur expérimenté d’Aïn El Hammam sur «l’historique de la naissance de la croix rouge et du croissant rouge algériens». Il s’étalera, également, sur les risques de la vie quotidienne auxquels nous sommes tous appelés à faire face et le rôle des secouristes préparés à cet effet, lors de leur intervention. L’orateur axera la seconde partie de son exposé, illustré par une projection, sur le séisme. Il parlera avec insistance de la conduite à adopter pendant et après cette catastrophe naturelle. Avant de clôturer la journée par un déjeuner offert aux participants, une dizaine de nouveaux secouristes, formés localement, devaient recevoir leurs diplômes de fin de stage. En marge de cette rencontre, M. Naït Megdoud a signalé que Mlle Timsiline a également formé une promotion de quatorze femmes au foyer, dont trois vieilles dames dépassant les 70 ans, au village de Takhlidjt, dans la commune d’Ath Bouyoucef. Notons que cette rencontre a été organisée en collaboration avec l’association culturelle et sportive «Tharwa ouziri», ainsi que l’association «Environnement» du village Aït Ziri.
A. O. T.

0