Par DDK | 15 Aout 2018 | 686 lecture(s)

Draâ Ben Khedda

Que faire des «locaux du Président» à Aïn Faci ?

Le projet des 100 locaux commerciaux par commune, initié par le président de la République, souffre le martyre à travers la majorité des localités de la wilaya de Tizi-Ouzou. La commune de Draâ Ben Khedda avait bénéficié d'un projet de quarante (40) locaux, construits au village d’Aïn Faci, à quatre kms au sud-ouest du chef-lieu de la commune. Travaux achevés, listes élaborées, décisions remises aux bénéficiaires depuis plus de cinq ans déjà, mais, un sérieux problème a surgi à la surprise générale. Les locaux, une bâtisse en R+2, ne sont pas occupés et sont, à la désolation de tous, dans une dégradation très avancée et une insalubrité dépassant tout entendement, défiant toute morale. «On n’a pas occupé les lieux pour la simple raison, qu’ils sont construits là où il ne faut pas. Le commerce, ici, ne sera pas rentable, ni pour les bénéficiaires, ni pour les clients. Pour se rendre sur ces lieux, il faut être véhiculé, ce qui est synonyme d’un échec annoncé de toute activité commerciale, ici», nous avance l'un des bénéficiaires. L’APC tarde à se décider à mettre en demeure les bénéficiaires, et délibérer pour de nouveaux bénéficiaires ou pour le transfert de la structure à d’autres secteurs. «Un transfert pour d'autres secteurs », c'est l'avis réglementaire proposé et conseillé par le wali lors des différentes interpellations par des citoyens et par la presse. Pour un élu de l'APW, «le transfert pourrait se faire au secteur de la santé pour, éventuellement, un cabinet dentaire ou un centre de santé et un laboratoire pour les villages d’Ath Kharcha, Bouyadif, Ath Yahia, Ath Saâda, Souk N' Tléta et Ihidoussène.» L'actuelle assemblée, dont le conflit entre élus et maire semble aplanie grâce à l'intervention des membres du bureau national du parti aux commandes de l’APC, semble consciente des taches en attente et disposée à s’atteler à la tache. "Tout est rentré dans l'ordre. Maintenant, place au travail", avance, en effet, un élu local.
M. A. Tadjer

0