Par DDK | 19 Aout 2018 | 1170 lecture(s)

TIZI-GHENIFF - Formation professionnelle

Le CFPA doté d'un internat

Comme partout ailleurs, la rentrée professionnelle se prépare au CFPA de Tizi-Gheniff. Les inscriptions ont été lancées le 15 juillet et iront jusqu'au 15 septembre.

Cette annexe du CFPA de Draâ El-Mizan, à sa création à la fin des années 90, est devenue un CFPA juste après sa rénovation après avoir été incendiée par un groupe terroriste à la fin des années 90. «Je me souviens du jour où l'ex ministre de la Formation professionnelle, M. Karim Younes avait décidé, devant les autorités locales, de lui changer de statut, juste après sa réouverture», nous déclare un ex cadre dans cet établissement. Depuis, non seulement le nombre de stagiaires augmente d'année en année, mais aussi celui des filières nouvelles accordées chaque année par la tutelle à ce centre pour que les jeunes de Tizi-Gheniff et de M'Kira ne se déplacent plus ailleurs. Depuis, pas moins de huit spécialités, dont la couture, la coiffure, la broderie, la peinture en bâtiment et surtout la pâtisserie et bien d'autres, figurent dans ce centre. «Concernant la pâtisserie, elle se fait en mode résidentiel. Les stagiaires apprennent le métier sur place parce que le CFPA a été doté du matériel nécessaire», ajoute la même source. Pour la rentrée professionnelle prochaine, deux nouveautés sont à signaler. Il s'agit de la mise en service de la cantine et de l'internat. Selon une source proche de la direction de la formation professionnelle, ce sera une cantine pour cent stagiaires et un dortoir conçu aux normes modernes, pour cent internes. Ces deux atouts feront de ce CFPA un point de chute pour d'autres demandeurs de formation des régions du sud de la wilaya et des wilayas de Bouira et Boumerdès, à l'exemple de Chabet El Ameur et des villages limitrophes de Tizi-Gheniff. «Le projet de réalisation de l'internat a trop tardé. Mais, depuis l'arrivée de l'ancien directeur de la formation professionnelle, les travaux ont pris la cadence souhaitée. C'est pourquoi, le projet est au stade de livraison. C'est un grand acquis pour ce CFPA. La cantine est quelque chose de très important pour les stagiaires et l’internat l’est davantage», enchaîne le même cadre en retraite. Actuellement, le personnel est mobilisé pour recevoir les demandes et préparer les tests d'entrée dans cet établissement. A noter aussi que les autorités de M'Kira avaient mis à la disposition de la formation professionnelle, une maison de jeunes transformée en annexe, surtout les jeunes filles. Là aussi, il est temps d’introduire d'autres spécialités. En tout cas pour les deux daïras (Draâ El-Mizan et Tizi-Gheniff), de gros efforts ont été consentis par le ministère de la Formation professionnelle, d'autant plus que Draâ El-Mizan bénéficie actuellement de la réalisation d'un nouveau centre de trois cents places et d'un internat qui remplacera l'ancien dont certaines constructions, en préfabriqué, doivent être réformées. Mais ce projet, lancé depuis plus de quatre ans déjà, patine et n’avance pas au rythme souhaité.

Amar Ouramdane

0