Par DDK | 19 Aout 2018 | 938 lecture(s)

Aït Hichem

La Fête du tapis fut aussi un rendez-vous artistique

En marge de l’exposition du tapis d’Aït Hichem qui s’est déroulée dans une vingtaine de salles, certaines activités, sans lien direct avec ce genre d’événement, ont retenu l’attention des visiteurs, particulièrement ceux qui étaient accompagnés d’enfants que les organisateurs avaient pensé occuper lors de leur visite sur le site. Ils découvrent, en effet, qu’une salle, située à l’écart des stands, était transformée, pour quelques jours, en atelier de dessin et de coloriage. Des bambins du village d’Aït Hichem et des environs s’y rendaient chaque jour, comme pour aller à l’école. Ils prenaient place autour d’une grande table installée au milieu de la pièce. Ces gamins de tous âges que nous avons vus, pinceau à la main, donnaient libre cours à leur imagination sous l’œil bienveillant de Ydriss, un émigré du village qui revient, chaque année, pour aider à organiser la fête du tapis. Cette fois, il avait déjà tout préparé avant l’ouverture de la manifestation, pour s’occuper des petits. Tout le matériel nécessaire à cette activité était mis à la disposition des enfants, dont certains avaient fait étalage de leur aptitude en dessin, qu’on ne soupçonnait pas chez eux. Certains enfants en visite sur les lieux avec leurs parents venus des autres régions, s’y étaient mis, eux aussi, le temps que leurs parents fassent le tour des stands d’exposition. Ydriss, qui a sacrifié quelques jours de ses vacances pour cette bonne cause, en parle avec fierté. Il a tenu à ce que ces enfants soient récompensés comme les autres participants à la fête du tapis. A la fin de la manifestation, une trentaine de gamins ont été gratifiés de cadeaux symboliques pour le travail qu’ils avaient réalisé. Profitant de l’absence de chanteurs confirmés, certains artistes amateurs invités par les organisateurs ont saisi l’occasion pour se produire en public et de se faire connaître. Par ailleurs, un photographe professionnel est revenu sur les lieux où il avait procédé à des prises de vue l’an dernier, pour les montrer au public, sous forme d’exposition, au milieu des tapis.

A. O. T.

0