Par DDK | 23 Aout 2018 | 1172 lecture(s)

Akbil

Les lauréats des examens honorés

La commémoration du 20 août ,une date chargée, qui représente deux évènements majeurs de l’histoire de la révolution algérienne ; à savoir l’offensive du Nord-constantinois et le congrès de la Soummam, a été l’occasion pour l’APC d’Akbil de récompenser les lauréats des différents niveaux scolaires de sa commune. En effet, après le dépôt d’une gerbe de fleurs au monument communal, le rendez-vous au siège de l’APC. Et c’est dans la salle des délibérations que s’est tenue la cérémonie de remise des prix aux lauréat du BAC et BEM, en présence du chef de Daïra de Ain El Hammam. Après la prise de parole du maire et de certains parents, ainsi que des élus et élèves, place à l’encouragement des détenteurs du fameux sésame, le BAC et des admis au lycée. Toutefois, les récompensés ne sont que les trois élèves ayants obtenus les meilleures moyennes. La cérémonie a débuté par la remise des prix aux trois meilleurs du collège, du CEM Belghit Achour d’Aït Laziz. Les élèves concernés sont : Azeggagh Maria qui a obtenue le 1er prix avec une moyenne s’élevant à 15,98 sur 20, suivie de près par Zennouche Massiliya avec son 15,96, et enfin d’Ould Youcef Walid avec un 15,24. Puis vinrent les trois meilleurs élèves de la commune au BAC, en l’occurrence, Belaidel Amel avec un 14,53 sur 20, suivie d’Aït Ramdane Omar avec 13,82 et Ibrahim Ouali Drifa avec son 13,34. Signalons que le premier de chaque niveau (BEM et BAC) a reçu un micro ordinateur portable alors que les deux autres de chaque niveau, ont été récompensés par une tablette électronique chacun. Puis ce fut Messaoudi Lamara, un professeur de musique en retraite qui a rajouté un peu de baume au le cœur de l’assistance avec sa guitare, accompagné par des élèves qui ont entonné, pendant près d’une heure, des chansons. Moment suivi d’une collation. Il y’a lieu de signaler, qu’une autre cérémonie avait déjà été organisée depuis quelques jours au CEM Aït Mislaiène, le 2ème établissement du moyen de la commune d’Akbil. De même concernant les élèves des différentes écoles primaires de la commune, des fêtes et cérémonies de remises de prix pour les lauréats ont été organisées dans chaque village. La mairie, selon le P/APC, a participé aux prix par la remise de bons d’achats pour chaque élève récompensé. Si la wilaya de Tizi-Ouzou est classée première à l’échelle nationale, depuis 10 années, cela est en partie dû aux encouragements des associations de parents d’élèves et des autorités, en premier lieu, les mairies. On ne dira jamais assez que l’Éducation nationale se doit d’être fière des résultats qu’obtient la wilaya de Tizi-Ouzou depuis tant années. Les scolarisés, leurs parents et leurs encadreurs toutes catégories méritent d’être salués. Notre bonheur ne serait complet que si le reste du pays suit l’exemple de la Kabylie.

M. A. B

0