Par DDK | 29 Aout 2018 | 756 lecture(s)

Aïn El Hammam

Le mouvement associatif se lance dans l’environnement

Le mouvement associatif de la commune d’Aïn El Hammam vient de s’enrichir d’une nouvelle association dédiée à la protection de l’environnement. L’agrément attendu pour activer officiellement vient d’être accordé aux jeunes de Taourirt Menguellet qui en avaient fait la demande depuis plusieurs mois. «Tarwa N Tawrirt Menguellat» vient donc d’être officiellement agréée. Ses membres n’ont pas attendu longtemps pour commencer leurs activités au sein du village qui, de l’avis de ses habitants, en a vraiment besoin. Les ordures ménagères et autres gravats aux abords de l’agglomération ternissent l’image «du village qui fut, dans un passé récent, un exemple que beaucoup d’autres nous enviaient», nous dit un habitant qui espère que «cette association aidera à changer les choses». Vendredi dernier, beaucoup de jeunes ont répondu à l’appel de cette association pour effectuer une première action de volontariat qui avait ciblé «Tajmaat», le principal lieu de rassemblement des hommes. Les automobilistes ont été avertis auparavant, d’éviter de stationner sur les lieux concernés, entre huit heures et midi. Toute une demi-journée, les jeunes s’étaient attelés à ramasser les déchets jonchant cette partie du village. L’espace encombré par les gravats au niveau de la plate-forme a été dégagé pour gagner plus de places de stationnement. Pour éviter les stationnements anarchiques, les places ont été délimitées à la peinture blanche sur toute la longueur de cette aire. Tajmaat s’est totalement métamorphosée, ainsi que ses environs, en attendant l’extension de cette opération à tout le village et à la plate-forme de Thabourt Oumalou. Le volontariat de cette première journée montre toute l’ampleur de la tâche qui attend ces jeunes, animés d’une grande volonté, pour assainir leur cadre de vie. Le lendemain de cette action, le comité du village a lancé un appel à tous les villageois, leur demandant de faire l’effort de garder propre les rues en balayant chacun devant chez soi, comme au bon vieux temps. Les villageois sont, par ailleurs, priés de respecter le jour et l’heure du passage du camion de collecte des ordures afin qu’aucun sachet ne traine dehors.

A. O. T

0