Par DDK | 30 Aout 2018 | 1528 lecture(s)

Aït Yahia Moussa

Confortement de la RN25 à Tamda Ali

C'est l'un des axes les plus importants qui traverse cette commune sur plus d'une dizaine de kilomètres. Il s'agit de la RN 25 allant de l'entrée de la commune de Draâ Ben Khedda jusqu'à Aomar (Bouira). Néanmoins, en dépit de tous les efforts de la Direction des Travaux Publics de la wilaya, cet axe routier est dans un état de délabrement à cause des centaines de camions de gros tonnage qui l'empruntent au quotidien, dont des dizaines transportant les terres excédentaires des terrassements de la pénétrante vers l'autoroute Est-Ouest. Cette route est aussi rétrécie dans certains endroits causant de nombreux accidents, sachant que son tracé colonial n'a jamais été modifié depuis l'indépendance. C'est le cas du lieu-dit Tamda Ali relevant du territoire de Tafoughalt, concerné par des travaux de confortement. En effet, à cet endroit, une murette de protection a été démolie par un camion qui a dérapé vers la rivière. «Vous savez, c'est l'un des endroits les plus dangereux de la RN 25. Nous avons compté pas moins de trois accidents en un mois», nous dira un responsable auprès de l'APC d'Ait Yahia Moussa. Par ailleurs, un autre confortement a été réalisé à quelques centaines de mètres du lycée Mohamed Moussaoui du chef-lieu communal. Celui-ci évitera l'affaissement de l'accès menant au lycée et au CEM Base 5. «Une fois, ce projet, qui tire à sa fin, livré, tout le tronçon décapé sera bitumé en tapis», soulignera source proche de ce second projet. Si ces ouvrages consolident en quelque sorte cet axe routier, il n'en demeure pas moins que l'Unité de Surveillance des Infrastructures Routières (USIR) dépendant de la DTP, est toujours à pied d’œuvre pour réparer les murettes de protection et les ouvrages d'art datant pour la plupart de l'ère coloniale. En tout cas, il est attendu que cet axe routier subisse une rénovation, d'autant plus que le projet autoroutier en parallèle à la RN 25, n'est pas pour demain. Même si la cadence des travaux y est accélérée ces derniers temps, d'autres entraves, notamment des oppositions exprimées ici et là, sont loin d'être levées. C'est dire qu'une attention particulière doit être accordée à cette route. Ce sont des centaines d'automobilistes qui empruntent cet axe pour se rendre à l'est du pays. De leur côté, les cantonniers de la STP sont souvent sur les lieux pour poursuivre le désherbage et l'élagage de certains arbres qui gênent la visibilité dans certains virages dangereux.

A. O.

0