Par DDK | 30 Aout 2018 | 2151 lecture(s)

Ifigha

Lâcher de perdrix à Boubhir

Comme nous l'avions indiqué dans nos précédentes éditions, la wilaya de Tizi-Ouzou est retenue pour le lâcher expérimental de la perdrix Gambra. Ce projet commence à se concrétiser. En effet, la première étape de cette opération s'est déroulée lundi passé avec la réception de perdreaux au site choisi, Boubhir, dans la commune d'Ifigha. Cette opération est chapeautée par le centre cynégétique de Zéralda (CCZ), la fédération de chasse de Tizi- Ouzou et la conservation des forêts de Tizi-Ouzou. Vers 9 h 30, le convoi des experts du CCZ et des forestiers, et à leur tête, le chargé des opérations de repeuplement, M. Khataoui et le conservateur de Tizi-Ouzou M. Ould Mohamed, sont arrivés sur les lieux du site choisi. Sur place, ils ont été accueillis par les membres de la fédération de chasse ainsi que de nombreuses associations de chasse de Tizi-Ouzou. Une volière conçue spécialement pour recevoir les perdreaux a été déjà installée sur place. La première étape de ce lâcher consiste à garder les perdreaux dans cette volière pendant un certain temps pour, ensuite lâcher un tiers le 11ème jour, pour servir de guides aux deux autres tiers qui seront lâchés le 14ème jour. Une cérémonie a été organisée sur place et a été mise à profit, par les différents intervenants, pour encourager ce genre d'initiatives afin que chacun apporte sa pierre à l'édifice, dans l'unique but de sauvegarder l'environnement. Le maire d'Ifigha, M. Amar Hami, a lancé un appel à tous les chasseurs pour préserver ce site et a incité à l'implication de tous le monde dans la préservation de notre patrimoine écologique. Quant au maire de Bouzeguene M. Rachid Ould Ali, également présent du fait que sa commune est mitoyenne du site retenu, il a surtout insisté sur la conjugaison des efforts de tout le monde pour la réussite de cette opération et faciliter la tâche aux gardes forestiers. M. Ould Mohamed, conservateur des forêts de Tizi-Ouzou, nouvellement installé, a souligné les insuffisances et les retards dont souffrent la conservation des forêts et a tenu à remercier la fédération et les associations de chasse pour leur dynamisme. Said Khataoui, responsable au CCZ, a souligné que la mission est désormais aux mains des associations qui devront veiller à la préservation de ce site. Une journée conviviale qui s'est terminée par un couscous offert aux invités.

M. I. B.

0