Par DDK | 1 Septembre 2018 | 710 lecture(s)

APC d’Aït Yahia Moussa - Aménagement d’axes routiers

Le chemin Draâ Sachem - Iâllalen retenu

C'est l'un des axes routiers les plus attendus par les nombreux habitants des villages d'Ath Moh Kaci, d'Imzoughène, d'Iâllalen et de tout ce versant, ainsi que de ceux d’Ain Zaouia. Il s'agit du chemin intercommunal allant de Draâ Sachem (Draâ El-Mizan) en passant par les communes d'Ait Yahia Moussa et d’Ain Zaouia, sur une distance de treize kilomètres, jusqu'à la RN 25, à quelques centaines de mètres du barrage de Souk N'Tletta. En effet, il a été réclamé par de nombreux comités de villages depuis le retour de la sécurité dans cette localité, au milieu des années 2000. «Il a été laissé à l'abandon durant la décennie noire parce qu'il était déserté par les usagers. Son bitume a disparu et il est devenu impraticable», nous dira un membre du comité du village Iâllalen. Et de poursuivre: «Ce chemin a été l'une de nos revendications. C’est un raccourci qui nous permettra de gagner au moins six à sept kilomètres sur les 23 que nous parcourons actuellement, et nous évitera tous ces embouteillages de la RN 25 entre le chef-lieu communal et Draâ El-Mizan». D'ailleurs, le chef de daïra s'est enquis à plusieurs reprises de la situation de ce chemin, lors de ses réunions avec les services techniques de la daïra dont la subdivision des travaux publics. Pour en savoir plus sur ce problème, nous avons contacté M. Rostane en sa qualité de subdivisionnaire. «Ce chemin est retenu pour aménagement et bitumage en béton bitumineux. Le cahier des charges est prêt. Les consultations seront lancées incessamment», nous répondra-t-il. Cette nouvelle réjouira indubitablement toute cette grappe de villages pénalisés par l'état délabré de cette route. En tout cas, les procédures, apprendra-t-on, seront accélérées pour cette revendication citoyenne qui ne date pas d'aujourd'hui. D'autre part, il faut reconnaître que le réseau routier, notamment les chemins communaux de la daïra, est nettement amélioré, la plupart des routes ont connu des opérations de bitumage, ces dernières années. La dernière en date est le revêtement de plusieurs sections du chemin intercommunal Tizi-Gheniff vers Tizi-Larbâa, passant par Tazrout et Bezazoua pour rallier la ville de Draâ El-Mizan. Cet axe routier a été pris en charge dernièrement. Mais, ses usagers souhaitent qu'on sécurise aussi les accotements qui constituent un danger en cas de dérapage de véhicules.

Amar Ouramdane

0