Par DDK | 5 Septembre 2018 | 1728 lecture(s)

Aïn El Hammam

La station-service rouverte

C’est avec soulagement que les automobilistes de la région d’Aïn El Hammam ont appris la remise en service, lundi dernier, de la station d’essence Naftal.

Les conditions peu reluisantes dans lesquelles les travailleurs de Naftal distribuaient le carburant pendant de longues années étaient loin d’être celles qui prévalent dans les autres stations du territoire national. Il a donc fallu procéder à des aménagements, afin de doter la région d’une structure aux normes de sécurité et de confort. Fermée depuis plus d’une année, «la pompe à essence», un nom qui lui est resté de l’époque où elle était la seule station d’essence desservant plusieurs daïras de montagne, a subi des travaux qui lui ont donné un autre visage. Lundi dernier donc, les autorités civiles et militaires de la région, et M. Zahour, chef de daïra, étaient présents sur les lieux aux côtés des représentants du directeur général de Naftal, pour procéder à l’inauguration de la station. Après un exposé d’un responsable expliquant la fiche technique, Mme Chaballah et le directeur de HSE (hygiène et sécurité) feront visiter les infrastructures, tout en donnant à leurs hôtes les explications inhérentes à leur fonctionnement. Comme partout ailleurs, deux auvents devant protéger des intempéries les employés et les clients ont été installés au-dessus des volucompteurs, plus nombreux et plus modernes que les anciennes machines qui arrivaient tout juste à débiter quelques centaines de litres avant de tomber en panne. Le nouveau matériel, selon la fiche technique placardée à la vue du public, peut atteindre un débit de cinq mètres cubes/heure. Quant aux capacités de stockage pour une région qui connait des fermetures de route pour cause de neige, en hiver, elles sont de l’ordre de 130 mètres cubes, un chiffre qui dépasse de loin les 80 mètres cubes d’auparavant. Le volet «hygiène et sécurité» semble tenir à cœur aux cadres de l’entreprise qui ont insisté sur certains points tels les caméras de surveillance de tout le périmètre, le réseau anti-incendie avec deux citernes à eau qui totalisent trente deux mètres cubes, ainsi qu’une cuve de récupération des huiles usagées d’une capacité de 7 mètres cubes. Par ailleurs, pour éviter une rupture dans la distribution des carburants, la station est dotée d’un groupe électrogène avec un abri construit pour en faciliter l’accès, non loin du bureau de gérance. Quant aux usagers, ils y trouveront, en plus des carburants, tous les produits vendus par l’entreprise à l’échelle nationale, ainsi qu’un garage pour la vidange et, bientôt, le lavage des véhicules. Mme Cheballah explique, enfin, que «pour des raisons administratives, les clients ne pourront pas se ravitailler en GPL dans l’immédiat», bien que tout le matériel soit prêt. «Nous allons remédier à la question incessamment», a-t-elle assuré. Notons que les responsables de Naftal n’ont pas oublié de rendre hommage à un de leurs employés assassiné sur les lieux pendant la décennie noire, alors qu’il était de service, de nuit.

A. O. T.

0