Par DDK | 8 Septembre 2018 | 611 lecture(s)

Aïn El Hammam

Rentrée scolaire sans couacs

à Aïn El Hammam, malgré quelques insuffisances constatées çà et là, la rentrée scolaire 2018/2019 s’est déroulée dans des conditions convenables. Tous les établissements d’éducation ont rouvert leurs portes à huit heures, mercredi matin. Mme Oumessaoud, élue APC et maire de la commune de l’ex-Michelet par intérim, a parlé de sa tournée à travers les écoles qu’elle venait de terminer. Au nouveau lycée, appelé toujours «Lycée de jeunes filles », elle avait assisté à l’accueil des élèves. Fait inédit dans la région, toutes les autorités locales, entre autres le chef de daïra, les services de sécurité, la Protection civile…, étaient présentes pour assister à la reprise des cours. Après la levée des couleurs en présence de tout le personnel et les élèves, les hôtes de l’établissement ont été invités, par le proviseur, à dire quelques mots aux enfants. Notre interlocutrice saisit l’occasion pour rappeler «les progrès enregistrés ces dernières années au niveau du nouveau lycée, dont les résultats au Bac sont considérés comme très satisfaisants, grâce aux efforts conjugués de la direction et de l’Association des parents d’élèves», souligne-t-elle. Cette année, une autre chance a été donnée aux exclus des classes de terminale, qui ont tous été réintégrés, apprend-on de la même source. Ce qui devrait inciter les autorités à se pencher sur le sort de cet établissement longtemps délaissé. On notera, par ailleurs, qu’au niveau de la daïra d’Aïn El Hammam, considérée comme déshéritée, le chef de daïra a pris la décision de faire bénéficier tous les élèves de la région de l’aide sociale. Comme à chaque rentrée des classes, nous avons remarqué des allées et venues des parents accompagnés de leurs enfants, particulièrement devant les CEM et les lycées. Dossier en main, un parent est venu rectifier une erreur constatée sur le bulletin de son fils. Un autre, sortant du lycée où il est venu demander le dossier de sa fille afin de lui changer d’établissement, doit revenir dimanche. Des opérations, somme toute, courantes en cette période. Notons que la semaine dernière, la présidente d’APC par intérim avait réuni les directeurs d’école en vue de s’enquérir d’éventuels problèmes qui pourraient entraver le bon déroulement de la rentrée des classes. Quelques anomalies sans grande importance auraient été signalées. L’APC avait décidé de remplacer les tableaux défectueux et usés par le temps. Par ailleurs, certains menus travaux d’entretien non effectués pendant les vacances le seront dans le courant des mois à venir, lors des week-ends.

A. O. T.

0