Par DDK | 8 Septembre 2018 | 629 lecture(s)

Aïn El Hammam

Reprise du ramassage scolaire dimanche

Les bus chargés du ramassage scolaire de la commune d’Aïn El Hammam reprendront leurs navettes à compter de dimanche prochain. C’est ce que nous avons appris d’un élu à l’APC qui assure que tout est fin prêt pour débuter cette opération. L’état des véhicules a été contrôlé il y a quelques jours, pour éviter la survenue d’impondérables. Pour l’heure, les enfants se déplacent par leurs propres moyens, à pied, pour ceux qui habitent près de l’école, et en fourgon de transport pour les autres. Nous avons aperçu mercredi dernier, à la sortie des classes, ceux de Taourirt Menguellet, de Tamedjout et de Tillilit «s’exercer» à la marche pour rejoindre leurs foyers. Tant que les pluies automnales et l’hiver ne seront pas arrivés, ils préfèrent vadrouiller et s’amuser le long de la route. Malgré le manque de matériel roulant, l’APC de l’ex-Michelet tente de contenter tous les élèves et leurs parents en effectuant le maximum de tournées afin que personne ne soit lésé, disent les responsables. «Nous disposons de 9 bus. Il nous est difficile d’établir un planning de ramassage scolaire qui prenne en compte vingt quatre agglomérations disséminées aux quatre coins de la commune», dit Lyes, un jeune fonctionnaire. Pour faire face au déficit en matière de moyens de transport, la mairie a dû faire appel, l’an dernier, à la location de quatre fourgons pour déplacer les élèves des villages, dont les accès exigus ne permettent pas le passage de grands autocars. Cette année, en plus des villages de Tamejout et de Taourirt, Tillilit et Aït Agwacha, la mairie compte louer un cinquième fourgon pour le ramassage des élèves du village d’Ouaïtslid, à plus de cinq kilomètres du CEM et du lycée les plus proches. En attendant, les collégiens issus de ce hameau devaient d’abord se rendre, chaque matin, à Aït Aïlem pour prendre le bus scolaire qui se charge du déplacement des élèves des deux villages. La question du déplacement des élèves vers les établissements scolaires ne semble donc pas se poser en ce début d’année.

A. O. T

0