Par DDK | 9 Septembre 2018 | 886 lecture(s)

Aïn El Hammam

Un nouveau réservoir pour l’ex-Michelet

Dans le cadre du programme d’urgence «saison estivale», initié par les ministères de l’Intérieur en faveur du ministère des Ressources en eau, la wilaya de Tizi-Ouzou bénéficie d’une cagnotte de deux milliards de dinars destinée à l’amélioration de la distribution de l’eau en faveur des usagers, dont certains continuent de se plaindre des restrictions qui surviennent particulièrement en été. Ce programme devrait arriver à juguler cette pénurie et assurer une desserte quotidienne régulière vers les foyers. Aïn El Hammam dispose actuellement de deux réservoirs principaux d’une capacité de deux fois 1 500 m3, soit 3 000 m3. Ce volume de stockage est loin de suffire à alimenter les milliers de foyers disséminés à travers les daïras de l’ex Michelet, d’Iferhounene, d’une partie de Larbaa Nath Irathen et de quelques agglomérations relevant de la daïra de Mekla. Les responsables, au fait de la question, entendent augmenter cette capacité par la réalisation d’un troisième réservoir qui viendra renforcer la capacité des deux autres existants depuis longtemps, sur les hauteurs de la ville. Ce château d’eau d’un volume de 2 000 m3, mitoyen des deux autres est déjà en cours de réalisation. Sur place, l’entreprise chargée de sa construction est installée et a déjà commencé les travaux de terrassement, depuis plus de quinze jours. Les citoyens concernés par le réseau de distribution d’Aïn El Hammam attendent avec impatience la livraison de l’ouvrage qui viendra les soulager du calvaire du manque d’eau. Les habitants de Tillilit, un village situé à quelques kilomètres du chef-lieu communal, seront concernés par une nouvelle conduite qui alimentera le château d’eau du village. Ce qui mettra fin aux différentes réclamations adressées aux responsables par des villageois qui se disent lésés par «une distribution restrictive». Le nouveau programme de distribution qui sera mis en application dès la fin des travaux du château d’eau, fera, sans nul doute, la satisfaction de la population concernée qui sera ainsi soulagée de ce fardeau. La commune d’Aït Yahia, relevant de la daïra d’Aïn El Hammam, ne sera pas en reste, puisque la distribution vers les foyers se trouvant sur son versant nord-est sera également renforcée et permettra de juguler la contestation et les actions de citoyens, qui se produisent régulièrement, pour insuffisance d’eau potable. En effet, les responsables locaux, font souvent face à des fermetures de l’agence de l’ADE par des villageois qui procèdent parfois à des sit-in devant des structures étatiques, pour se plaindre du manque de ce produit sensible dont certains foyers sont parfois privés, pendant plusieurs jours. Il est difficile, en effet, à une famille de passer ne serait-ce qu’une journée, sans eau. Le dépannage par le biais des sources naturelles ancestrales ne peut être que sporadique vu leur éloignement des agglomérations. Avec cette opération d’urgence, la population ne peut qu’être optimiste quant à la fin de ce calvaire. Assisterons-nous un jour, à la fameuse formule de l’eau «H24» dans nos maisons ? Pourquoi pas ? Pour cela, les responsables concernés devraient mettre également les moyens pour colmater les fuites récurrentes qui ne cessent de mettre à nu la vétusté de l’ancien réseau, et surtout, mettre fin aux branchements clandestins qui absorbent une grande quantité du produit distribué à travers les villages.

A. O. T.

0