Par DDK | 12 Septembre 2018 | 1004 lecture(s)

MEKLA Fontaine Tala T’zmourth

Les autorités déclarent l’eau potable

C’est la fin du suspense. Après plusieurs mois de non potabilité, les résultats bactériologiques des prélèvements effectués le 28 août dernier, de la source Tala T’zmourth, du village Lanasser (situé à 2 km du chef-lieu communal), ont révélé que l’eau est de bonne qualité, a indiqué le P/APC de Mekla dans un avis rendu public. Suite à cette bonne nouvelle, les habitants dudit village peuvent pousser un soupir de soulagement dans un contexte de raréfaction des ressources hydriques conjugué au cauchemar de l’épidémie de choléra qui agite tous les Algériens ces trois dernières semaines. Ladite source est considérée par la population locale comme un patrimoine commun, de par le fort débit en matière d’écoulement de son eau, mais aussi pour avoir servi les villageois, et continue à le faire, de façon inépuisable et ce, depuis 1881. Sise presque au bord du chemin communal, la fontaine Thala T’zmourth, réputée pour la bonne qualité de son eau, accueille quotidiennement plusieurs dizaines de passagers venant des trois communes de la daïra de Mekla pour remplir leurs bouteilles. D’ailleurs, conscient de l’ancrage centenaire et du rayonnement de ce bien commun et écologique par excellence, l’assemblée élue locale n’a pas lésiné sur les moyens pour mener des travaux d’aménagement et de réhabilitation, lui donnant ainsi une configuration architecturale plus solide et durable. Rappelons, par ailleurs, que le village Lanasser est traversé par des ruisseaux dont il tirerait son nom.

Ahmed Kabene

0