Par DDK | 13 Septembre 2018 | 958 lecture(s)

OUADHIAS - Solidarité scolaire

Des trousseaux pour 80 élèves handicapés

L’association nationale de soutien aux personnes handicapées (bureau de Tizi- Ouzou) a organisé au courant de la semaine passée, une cérémonie au centre culturel des Ouadhias, pour distribuer des trousseaux scolaires et du matériel orthopédique aux profit de 80 enfants scolarisés de 16 communes de la wilaya, entre autres Ouacifs, Ouadhias, Boghni, Souk El-Tenine, Bounouh. C’est donc en présence des autorités locales des Ouadhias, de Boghni et du président de la commission sociale de l’APW et du père du défunt champion paralympique Mohamed Allek, qu’a eu lieu l’opération. A signaler aussi qu’un petit matériel a été offert à l’EPH de Boghni et à la polyclinique des Ouadhias. Ahcene Ménad, le président de l’association a déclaré : «Cette opération a lieu grâce à l’apport et aux dons des bienfaiteurs. Les handicapés, notamment les enfants scolarisés butent sur de nombreux problèmes spécialement le problème de transport et d’accessibilité. Il est impératif de leur réaliser des accès et de leur assurer le transport. Un grand merci à tous nos donateurs». Après l’intervention du P/APC, des chefs de daïra et du président de la commission sociale de l’APW, Slimane Allek, père du défunt Mohamed Allek, prend la parole pour encourager les enfants handicapés «que l’on soit handicapé ou normal, les chances de réussite existent. Ne soyez pas complexés à cause de votre handicap car les plus grands musiciens à l’image de Beethoven, les plus grands sportifs, les plus grands médecins et scientifiques et les écrivains à l’exemple de Taha Hussein sont des personnes handicapées. Madi Krimo, un enfant handicapé algérien né sans bras, écrit avec ses pieds, ce qui ne l’a pas empêché d’obtenir son BEM, son BAC, sa licence et son Master. Mohamed Allek, mon fils, était handicapé et a gagné plusieurs titres mondiaux. Il suffit de croire et de persévérer.» La séance de distribution des trousseaux scolaires s’est ensuite déroulée dans une ambiance bon enfant. Pour égayer davantage la fête, les enfants ont eu droit à une séance musicale et ils n’ont pas raté l’occasion de se défouler.

Hocine T.

0