Smaïl Mira, tête de liste MPA à Béjaïa

«Béjaïa a besoin d’une prise en charge spéciale !»

DDK 23-04-2017 5372

«Béjaïa a besoin d’une prise en charge spéciale !»

à travers cet entretien, Smaïl Mira, tête de liste du Mouvement Populaire Algérien (MPA) à Béjaïa, explique son choix en optant pour le parti présidé par Amara Benyounès et déroule ses intentions et le programme du parti s’il venait à être dans la majorité parlementaire.

La Dépêche de Kabylie : Tout d’abord, pourquoi ce choix de rallier le MPA ?
Smaïl Mira : Le choix du MPA est motivé, essentiellement, par la ligne du parti, s’inscrivant dans les valeurs républicaines et patriotiques, qui puise sa matière dans la déclaration du 1er Novembre et de la plateforme de la Soummam.

Amara Benyounès est un fils de Chahid, et moi, je suis le fils de Chahid Colonel Abderrahmane Mira, chef de la wilaya 3 historique, c’est, donc, un choix logique et naturel. Il faut signaler aussi que le MPA est toujours du côté des patriotes qui ont protégé l’Algérie de l’arme meurtrière du terrorisme durant la décennie noire.

Cette période douloureuse pour tout le peuple algérien, dont nous gardons tous à l’esprit certaines images ahurissantes de la barbarie terroriste. Je tiens à rendre ici, sur les colonnes de votre journal, un vibrant hommage aux différents services de sécurité qui ont fait face, avec nous, au terrorisme avec courage et abnégation.

Qu’allez-vous faire pour la région si vous êtes élu ?
Notre wilaya a beaucoup souffert de la bipolarité politique stérile du FFS et du RCD. Ces deux partis ont pris en otage la région et l’ont privée de sa part de développement, avec une gestion hasardeuse des assemblées APC et APW. Cette wilaya a besoin d’une prise en charge spéciale et particulière.

Nous allons nous battre, en premier lieu, pour mettre fin à la dépendance des différentes directions et administrations de la wilaya et régionales qui ont fait de Béjaïa une “wilaya déléguée” rattachée à des “wilayas mère” depuis la promulgation de la loi 84-09 du 4 février 1984.

Nous allons œuvrer pour la finalisation rapide du projet de la réalisation de la pénétrante autoroutière qui relie la ville de Béjaïa à l’autoroute Est-ouest et doter cette infrastructure d’échangeurs dans toutes les villes de la wilaya afin de permettre l’accès à cette route aux citoyens qui souffrent le martyre sur la route nationale reliant El-Adjiba à Béjaïa.

Un autre projet structurant connaît un retard et nous allons travailler pour son achèvement. Il s’agit de l’échangeur des «Quatre chemins» de la ville de Béjaïa qui était à l’arrêt depuis plusieurs mois. L’aménagement des gorges de Kherrata est aussi un autre projet structurant et important qui avance très lentement.

La réalisation de la deuxième tranche des tunnels doit être entamée très bientôt. Nous allons également travailler pour la réalisation de certains dédoublements de la RN26 et l’aménagement des voix de dégagement pour cette route. Par ailleurs, les travaux au niveau des ports de plaisance et abris de pêche de Beni Ksila et de Tala Ilef n’avancent pas de la manière souhaitée.

Il faudra donc intervenir pour l’accélération des travaux et la réception de ces deux infrastructures très importantes pour les secteurs de la pêche, du tourisme et des sports et loisirs. En matière de santé publique, Béjaïa souffre le martyre.

La réalisation d’un CHU pour cette wilaya est des plus vitales, ainsi que des pôles spécialisés dans la lutte contre le cancer, les maladies cardiovasculaires,… En matière d’environnement, notre wilaya, qui était la ville la plus fleurie et la plus propre à l’échelle nationale, est aujourd’hui l’une des régions les plus sales comptant des centaines de décharges anarchiques dans toutes les communes.

Pour y remédier, nous devons œuvrer pour le recyclage des déchets et encourager l’investissement dans le domaine, ainsi que la réalisation, en urgence, de stations d’épuration aux abords de l’oued Soummam qui déverse ses eaux usées en pleine mer. L’extension du port et de l’aéroport ‘’Abane Ramdane’’, ainsi que la réalisation d’un tramway et d’une cabine téléphérique sont également des projets structurants qui doivent être réalisés.

Il faut savoir aussi que la réalisation du dédoublement de la voie ferrée et la rectification du tracé s’imposent. S’agissant du secteur de la jeunesse et des sports, celui-ci accuse un retard considérable dans notre wilaya et certains projets inscrits depuis une décennie peinent à voir le jour. En sus des projets structurants déjà cités, nous allons plaider pour l’élargissement du raccordement au gaz de ville et l’électrification des foyers, en particulier dans les zones rurales.

Malheureusement, je ne peux étaler ici tout notre programme, donc je me contente de citer les grands projets que nous prévoyons pour notre wilaya, sans oublier les secteurs de l’éducation et de l’enseignement supérieur, de l’agriculture, du tourisme, de l’industrie. Nous allons porter avec fidélité les aspirations de notre population et nous n’allons ménager aucun effort pour servir notre wilaya.

Qu’en est-il du programme de la campagne électorale du MPA ?
Nous avons commencé notre programme avec quelques rencontres de proximité avec les citoyens de notre wilaya et, puis nous avons organisé un meeting populaire le 12 avril dernier, lequel a été animé par le président du parti, Amara Benyounès. Nous allons tenir d’autres meetings et rencontres à travers tout le territoire de la wilaya. Nous ferons une campagne propre et responsable dans le cadre du respect de nos adversaires politiques, loin des polémiques stériles, de l’insulte et de l’invective.

Un mot pour la population de Béjaïa…
Béjaïa doit être représentée dignement et reprendre la place qui est la sienne. Pour ce faire, les citoyens de cette wilaya doivent choisir des représentants capables d’apporter haut leurs aspirations. Donc, j’appelle les citoyens de Béjaïa à voter massivement le 4 mai prochain afin de choisir leurs représentants à l’Assemblée populaire nationale et, participer à la construction des institutions de leur pays en toute démocratie dans un climat de paix, de quiétude et de sérénité.

Entretien réalisé par T. Mustapha.

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de Entretien