Chabet El Ameur

Des villageois réclament le gaz

DDK 08-09-2018 669

Des dizaines d’habitants du village Aït Saïd, dans la commune de Chabet El-Ameur, au Sud-est de Boumerdès, ont fermé, avant-hier jeudi, la route qui relie au chef-lieu communal. Les villageois dénoncent à travers cette action «les promesses non tenues» des responsables quant au raccordement de leur localité au réseau d’alimentation en gaz naturel. Selon des villageois, le projet de gaz pour cette région ainsi que celle de Azzouza, d’ailleurs les seules à ne pas en bénéficier dans la commune, est inscrit depuis plusieurs années. Mais il n’a pas été réalisé à ce jour, sans qu’aucun motif ne soit avancé. Les habitants des villages précités formant l’Arch Aït Mekla avaient protesté, en 2016, et bloqué des travaux d’un autre projet d’alimentation en gaz naturel, qui devait raccorder une localité du Sud-est de la wilaya et qui traverse l’oued Bouiri. À l’époque, les responsables avaient promis de prendre en charge la doléance des villageois, en s’engageant à raccorder la région à cette commodité. Près de deux ans plus tard, rien n’est fait pour soulager le quotidien de ces derniers. Les manifestants ont profité des travaux en cours d’un grand projet de gaz naturel, pour réclamer, une fois de plus, le raccordement de leurs foyers. Ils ont bloqué d’ailleurs le projet et exigent une décision définitive à leur cas, avant de lever le blocage. Notons que la quasi-totalité des villages de la commune sont alimentés en gaz. Certains projets accusent des retards considérables, notamment à Béni N’tass en raison d’oppositions de propriétaires terriens.

Y. Z.

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de Kabylie