Aïn El Hammam

La série des suicides continue

DDK 23-09-2018 1934

Il ne se passe plus un mois, voire moins pour qu’on nous signale un suicide dans la région d’Aïn El Hammam. Cette année la série qui ne veut pas s’estomper, vient de continuer avec un autre cas enregistré vendredi dernier dans la commune d’Ath Bouyoucef. Cette fois, c’est au village d’Ath Khelifa qu’un jeune homme de vingt trois ans a mis fin à ses jours. Appelés par des citoyens, des éléments de la protection civile se sont déplacés sur les lieux pour évacuer la dépouille vers l’hôpital d’Aïn El Hammam, d’où elle a du être transférée vers le CHU de Tizi Ouzou pour les besoins d’une autopsie. La gendarmerie et les services de sécurité de la daïra d’Aïn El Hammam se sont rendus à l’hôpital pour d’amples renseignements. «Un de plus» commente un jeune homme de passage, parlant de la mal vie. La population et particulièrement les parents de jeunes désœuvrés, sont inquiets. «Y a-t-il un moyen de prévenir le suicide ? Comment déterminer la population à risque, Pourquoi, des individus qui semblent normaux se suicident-ils ?», autant de questions que les citoyens qui appréhendent la peur d’être eux-mêmes touchés dans leur chair, se posent sans trouver de réponses. Personne ne comprend ce phénomène qui touche toutes les tranches d’âges des deux sexes, même un vieillard de quatre vingt cinq ans s’est pendu, il y a quelques mois à Iferhounene. Aucune conférence sur le sujet n’a jamais eu lieu dans la région pour en débattre avec les citoyens. Les associations culturelles sont plus que jamais interpellées pour apporter leur contribution en organisant des conférences avec des spécialistes, des psychologues et autres.

A. O. T.

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de Kabylie