Aïn Zaouïa - Revêtement de la route d'Aït Amar Mouh

Un projet «prioritaire» remis dans les tiroirs ?

DDK 09-09-2018 782

Les habitants du village Ait Amar Mouh, dans la commune de Ain Zaouia, ne savent plus à qui s'adresser pour mettre fin à leur calvaire causé par la dégradation de leur route. Elle constitue la principale liaison pour rallier le chemin communal de Boumahni et la ville de Boghni. Ce chemin intercommunal qui s'étend sur plus 6 Km, est à l'abandon depuis maintenant plus d'une décennie où il avait fait l'objet d'une grande opération d'aménagement et d'élargissement. Au demeurant, cette voie carrossable est dans un piteux état, nécessitant une réhabilitation pour sortir les villageois de l'isolement et épargner aux usagers de la route les désagréments des nids de poules et de la poussière. À cet effet, l'ancien exécutif communal, avec la collaboration de la subdivision des travaux publics de Draa El Mizan, ont classé le bitumage de cette liaison intercommunale, comme une priorité. Ainsi, dans le cadre du fonds des collectivités locales, le projet a été accordé et une entreprise a été retenue pour réaliser un revêtement en béton bitumineux de tout le tronçon, en plus des deux bretelles menant aux deux versants du village. Sur le terrain, en dépit des assurances données au comité du village qui, anciens et nouveaux, ont fait de ce projet leur cheval de bataille, rien n'est venu soulager les villageois. Ce retard est devenu une source d'inquiétude, d'autant plus que la période propice aux revêtements commence à s'éloigner. Tout compte fait, ce projet annoncé il y a plus d'une année constitue une preuve supplémentaire du retard à rattraper en matière de planification et de suivi des projets.

Merzouk Haddadi

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de Tizi Ouzou