Tafoughalt

Les expropriés terriens enfin régularisés

DDK 14-11-2018 1004

Finalement, après leur action de protestation menée en août dernier, les expropriés terriens de Tafoughalt dont les terres sont traversées par la pénétrante vers l'autoroute Est-Ouest ont été satisfaits. "Effectivement, après avoir attendu longtemps, nous avons fermé le chantier au niveau des tunnels au lieu-dit Amalou Ouzidhoudh durant trois jours. Le médiateur du wali nous avait promis que notre problème allait être réglé dans un mois. Au mois de septembre, le même médiateur a pris les choses en main. Dernièrement, la plupart d'entre nous ont reçu leurs décisions d'indemnisations. Maintenant, nous sommes à la dernière phase. D'ailleurs, nous avons déposé nos dossiers auprès du trésor public pour recevoir notre dû", nous confiera un membre du collectif des expropriés terriens. Et de poursuivre: "il ne reste que quelques cas où il y a de petites erreurs qui seront réglées incessamment." Les deux tunnels traversant Amalou Ouzidhoudh sont presque achevés. En revanche, concernant l'opposition, faite par les habitants de Maâmar dont des habitations auraient été démolies suite à la réalisation d'un viaduc de plus de mille deux cents mètres linéaires, elle n'est pas encore levée parce que ces citoyens campent sur leur position. " Une délégation est venue du ministère des travaux publics. Mais, jusqu'à présent, rien n'a filtré au sujet du travail qu'elle a fait. De notre côté, nous ne comptons pas lâcher, parce que la variante que nous avons proposée est plus intéressante pour nous. Sinon, nous demandons le retour à la première variante de l'itinéraire. Il n'est pas question que ce viaduc soit réalisé là où il est programmé parce qu'il donnera lieu à de nombreux dégâts collatéraux aussi bien sur nos terres que sur nos habitations", dira une personne concernée par ce problème. A rappeler que ces citoyens bloquent le passage de cet ouvrage depuis août 2015. C'est dire qu'à ce niveau, au lieu-dit Voujgou, le retard est énorme. Par ailleurs, il nous a été donné de remarquer que depuis la livraison du tronçon de Oued Falli jusqu'à "La casse auto de Draâ Ben Khedda», les chantiers activant dans le tronçon entre Ait Yahia Moussa et Draâ El-Mizan ont été renforcés. La réalisation des viaducs ont repris de plus bel, tel à Boufhima ainsi que les autres terrassements sur cet axe autoroutier. Cependant, ce n'est pas encore le moment de dire que le projet a vraiment pris la cadence voulue pour plusieurs raisons, dont les oppositions qui ne sont pas encore réglées, le relief accidenté et bien sûr les aléas dus au climat. De toute façon, ce projet de grande importance est très attendu par toute la wilaya de Tizi-Ouzou qui sera désenclavée parce que prendre 47 kilomètres et se voir arriver à Djebahia (Bouira) sur l'autoroute Est-Ouest est un rêve de tout voyageur de la wilaya. "Une fois, cet axe routier mis en service, notre calvaire sera atténué et la RN 12 (Tizi-Ouzou-Alger) sera un tant soit peu désengorgée», estimera un automobiliste.
Amar Ouramdane.

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de Tizi Ouzou