BÉJAÏA - Ils réclament leur relogement

Des habitants de Sidi Ayad ferment la RN26

DDK 12-09-2018 1382

Des habitants de Sidi Ayad ferment la RN26

Des habitants de la cité de recasement de la commune de Sidi Ayad, à une quarantaine de km à l'ouest de Béjaïa, ont procédé, avant-hier matin, à la fermeture de la RN26, pour réclamer leur relogement dans des logements décents. Quelques familles, rappelons-le, ont bénéficié par le passé de logements dans la cadre de la résorption de l’habitat précaire. D’autres, lasses d’attendre depuis des années d’être relogées, ont recouru à la fermeture de la nationale 26 pour se faire entendre. La RN26 est l'axe le plus important de la wilaya de Béjaïa, puisqu’il la relie à Alger et à toutes les wilayas de l'ouest du pays d'une part, et d'autre part, c'est cette route qu'empruntent les habitants des communes du couloir de la Soummam pour rejoindre le siège de la wilaya. Mais s'ils sont arrivés à cette action extrême c'est que sans doute, ils ont dû frapper à plusieurs portes sans obtenir satisfaction à leurs revendications, ni trouver une oreille attentive à leurs revendications. Leur action, qui n'est d'ailleurs pas la première du genre, a pour but d'attirer une fois de plus l'attention sur leurs conditions de vie et demander des services concernés leur amélioration dans les plus brefs délais. Le hic, cependant, est que le premier magistrat de la wilaya a décrété, il y a quelque temps, que les problèmes de ceux qui ferment les routes aux citoyens ne seront pas pris en charge par l'administration. Il va dire que les files de voitures qui se sont vite formées dans les deux sens de la circulation sont allongées sur des kilomètres. Et dans les véhicules immobilisés, il y a sans doute des malades que l'on doit évacuer d'urgence à l'hôpital, des parturientes à admettre dans la clinique d'accouchement, des travailleurs qui doivent rejoindre leurs bureaux ou leurs ateliers. Dans la file des véhicules arrêtés, il y a aussi des camions qui doivent livrer cargaisons dans les commerces de détails, comme il y a aussi des camions de gros tonnages qui se dirigent vers le port pour charger de lourds conteneurs et les livrer dans d'autres wilayas. Les protestataires ignorent-ils tous ces cas dignes d'intérêt ? Sûrement, non.

B. Mouhoub

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de National