M'KIRA - Ecole primaire Mohamed Fodhil

Les élèves reprennent les cours

DDK 12-09-2018 443

Quatre jours après la rentrée scolaire, finalement, les élèves de l'école primaire Mohamed Fodhil de Taka ont repris, avant-hier matin, le chemin de l'école. A rappeler que le premier jour de la rentrée, les parents ont retenu leurs enfants à la maison parce que les conditions pour rejoindre le nouveau bloc scolaire n'ont pas été réunies. Il s’agit entre autres des sanitaires, de l'électricité dans les classes, du mobilier vétuste... Dimanche, une délégation présidée par le directeur de l'éducation de Tizi-Ouzou, M. Ahmae Laâlaoui accompagné du chef de service des constructions scolaires, ont rencontré les parents, les membres du comité de village, le chef de daïra de Tizi-Gheniff, le maire de M'Kira et l'inspecteur administratif de la circonscription pédagogique au sein de l'établissement en question. «La réunion a pris plusieurs heures. En effet, chacun de son côté a pris des engagements afin que le nouveau groupe scolaire soit opérationnel. Tous les points ont été discutés et finalement un consensus a été trouvé. Cette réunion de travail a été sanctionnée par un PV, toutes les décisions y ont été consignées. Au terme de la rencontre, il a été convenu que les enfants reprennent les cours dès lundi espérant que les décisions prises soient appliquées», nous confie M. Karim Mallek, en sa qualité de président du comité de village. D'ailleurs, avant-hier matin, tous les parents ont accompagné leurs enfants pour assister à la rentrée scolaire avec quatre jours de retard, dans ce nouveau bloc scolaire qui a fait couler autant d'encre que de salive car il a accusé un énorme retard pour être livré à ces 150 élèves du préscolaire jusqu'à la 5ème année primaire. A rappeler encore que cette école primaire construite en préfabriqué au début des années 90, ne répondait pas aux normes et a été ravagée par les flammes en février 2017 à cause d'un poêle à mazout défectueux. Des générations entières scolarisées dans cet établissement ont souffert de la promiscuité des locaux et de leur inadéquation. Le célèbre chanteur Farid Ferragui a enseigné dans cette école entre 1973 et 1976, avant de quitter définitivement l'enseignement pour la carrière d'artiste, alors que l'école de Taka n'a eu que trois classes démolies à leur tour après qu'elles ont été réformées. Suite à un glissement de terrain.

Amar Ouramdane

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de National