ES TIMEZRIT - Le club opte pour une nouvelle politique

Priorité aux jeunes du cru

DDK 12-09-2018 666

Priorité aux jeunes du cru

Les dirigeants de l’ES Timezrit, club de la Régionale 2, ne sont pas en quête de joueurs de renom, préférant, à ce titre, faire confiance aux joueurs du cru.

En effet, les responsables du club estiment que c’est avec les joueurs formés au club que l’Espérance a réussi ses saisons. Un choix judicieux, notent les observateurs, puisque cette stratégie permettra l’émergence de nouveaux talents. Consulté à cet effet, le premier responsable du club, dira : «Les préparatifs vont bon train sous la houlette de deux entraîneurs intérimaires en attendant de trouver un coach répondant au profil recherché. Concernant l’effectif, on a gardé tous les joueurs de l’exercice écoulé qui sont tous issus de notre école, à l’exemple de Cherfaoui, Benidiri, Gassa, Yaya, Tilkout... Ces derniers seront renforcés par deux recrues de qualité : Bounhar (SSSA) et Belaïd (OSEK)». Dans le même registre, l’appel du cœur n’a pas laissé indifférent les frères Souami Juba et Hannibal (USOA), Aït Moussa Hocine et Bouaïche Yanis (espoir du MOB) qui ont répondu favorablement aux sollicitations du groupe. Ainsi pour la prochaine saison, c’est avec le même potentiel que l’EST tient à faire bonne figure, et pourquoi pas, transformer en réalité le rêve tant caressé par les supporteurs qui espèrent voir leurs favoris accéder au palier supérieur. Un objectif, somme toute, réalisable, pour peu que les moyens financiers soient disponibles de sorte à travailler dans la sérénité. Il ne fait pas de doute qu’avec la conjugaison des efforts de tous, l’EST version 2018-2019 peut relever le défi. Concernant leurs chances d’accession, un dirigeant dira que le club a toutes les potentialités pour rivaliser avec les prétendants, estimant que la différence de niveau entre les équipes de ce groupe n’est pas flagrante

L’ex-président Juba Ziani de retour

L’ex-président de ce pensionnaire de la Régionale 2 est de retour aux affaires du club. Après avoir pris du recul durant les six derniers mois de la saison dernière, Juba Ziani, sollicité par les dirigeants de l’EST après le départ de son successeur Kedadouche Bachir, a tenu à répondre favorablement à l’appel du cœur, en acceptant de reprendre du service au sein de la direction. Après une saison relativement moyenne, en terminant à la 9e place, l’EST s’apprête à entamer la prochaine édition avec l’ambition de réussir un meilleur parcours, d’autant plus que cette formation d’Ath Yemmel a montré de réelles capacités qui peuvent faire mal si l’équipe est bien prise en charge. Cette dernière avait déjà réussi de bonnes prestations face à des équipes aguerries, ce qui prouve que les Oranges ont énormément de moyens techniques pour rivaliser avec les ténors du groupe. Selon le président du club, l'Esperance repris du service le 21 août dernier. Cette reprise s'est effectuée sous la houlette de deux enfants du club, en l’occurrence Yahia Touahria, cadre à l’ISTS, et Bouaïche Nacim, entraîneur des jeunes. Ceci en attendant de trouver un coach en chef, le poste d'entraîneur étant toujours vacant.
Samy H.

AUSSI DANS NOS ÉDITIONS...

Plus de Sport